Industrie cinématographique québécoise et mondialisation : quels enjeux pour la diversité cinématographique?

Jutras-Marion, Charlotte (2014). « Industrie cinématographique québécoise et mondialisation : quels enjeux pour la diversité cinématographique? » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Ce mémoire propose une analyse des effets actuels et potentiels de la mondialisation sur la diversité de l'offre cinématographique au Québec. S'appuyant sur une étude de la littérature relevant de l'économie des biens culturels, il s'intéresse à l'évolution de la structure de l'industrie cinématographique québécoise afin de mieux comprendre comment se jouent les tensions entre les logiques de différenciation et d'uniformisation dans la production et dans la diffusion des œuvres cinématographiques. Il en ressort le constat d'une homogénéisation progressive, mais limitée de l'offre cinématographique au Québec, caractérisée par une double fracture. Cette dernière résulte d'un accroissement de l'écart entre petits et grands, tant à l'échelle mondiale qu'à l'échelle, beaucoup plus proche et engageante, de l'industrie québécoise. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Diversité culturelle, Mondialisation, Industrie cinématographique, Québec, Financiarisation.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Ménard, Marc
Mots-clés ou Sujets: Aspect culturel, Aspect économique, Industrie cinématographique, Distribution des films, Financiarisation, Mondialisation, Multiculturalisme, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 déc. 2014 15:57
Dernière modification: 22 déc. 2014 15:57
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6551

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...