La taille du vocabulaire et les habiletés réceptives des étudiants adultes de niveau 6 en francisation

Blais, Isabelle (2014). « La taille du vocabulaire et les habiletés réceptives des étudiants adultes de niveau 6 en francisation » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en didactique des langues.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Les immigrants adultes qui terminent le programme de francisation du MELS souhaitent avoir un niveau de maîtrise suffisant de la langue pour s'intégrer à la société québécoise. Cette maîtrise s'exprime, entre autres, par une connaissance adéquate du vocabulaire fréquent, laquelle n'a pas encore été clairement définie dans le domaine de la francisation. Pourtant, les études antérieures démontrent que la taille du vocabulaire réceptif est un bon indicateur des habiletés linguistiques générales (David, 2008), notamment les habiletés réceptives que sont la lecture et la compréhension orale (Staehr, 2008). Cette recherche vise à mesurer la taille du vocabulaire réceptif des étudiants adultes qui terminent le programme de francisation du MELS. Elle vise également à évaluer le rôle joué par la taille du vocabulaire dans les habiletés réceptives. Les 17 participants de notre étude sont des étudiants adultes de niveau 6 suivant le programme du MELS. La taille de leur vocabulaire a été mesurée à l'aide d'un test couvrant les 3000 premiers mots les plus fréquents, inspiré du X-Lex de Meara. Leurs habiletés réceptives ont été évaluées par le biais des examens ministériels de compréhension orale et de compréhension écrite. Les participants ont également complété un questionnaire afin d'identifier si certains facteurs sociodémographiques (sexe, âge, scolarité, contact avec la langue française) jouent un rôle dans la taille du vocabulaire et les habiletés réceptives. Les principaux résultats démontrent que les étudiants ont, en moyenne, un vocabulaire de 2228 mots (écart-type=370). Plusieurs étudiants n'ont pas une maîtrise suffisante des mots fréquents. Une corrélation significative existe entre la taille du vocabulaire et les résultats aux examens mesurant les habiletés réceptives, en particulier pour celui de compréhension orale. L'analyse démontre le rôle très important des mots du premier niveau de 1000. Ces résultats prouvent qu'il est important pour le MELS de fixer des objectifs précis en matière d'apprentissage du lexique fréquent et de donner aux enseignants et aux apprenants les outils nécessaires pour les atteindre. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : taille du vocabulaire, francisation, adultes, compréhension orale, compréhension écrite

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Cobb, Tom
Mots-clés ou Sujets: Québec (Province). Ministère de l'éducation du loisir et du sport, Enseignement des langues, Éducation des adultes, Français (Langue), Francisation des immigrants, Compréhension, Communication orale, Communication écrite, Immigrant, Langue seconde, Vocabulaire, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation > Département de didactique des langues
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 mars 2015 14:52
Dernière modification: 28 sept. 2017 12:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6673

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...