Trois essais en économétrie

Chaudourne, Jérémy (2014). « Trois essais en économétrie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Cette thèse se compose de trois articles portant sur l'estimation des modèles dynamiques stochastiques d'équilibre général (DSGE). Le premier analyse les propriétés statistiques des fonctions de réponses dans les vecteurs autorégressifs structurels avec une variable hautement persistante (par exemple, les heures travaillées). Le deuxième développe un test pour comparer deux modèles DSGE. Quant au troisième, il porte sur l'évaluation de l'impact de la politique monétaire sur la période dite de la grande modération. Dans le premier article, on étudie les propriétés statistiques des fonctions de réponses dans les vecteurs autorégressifs structurels (SVARs) avec une variable hautement persistante, telle que les heures travaillées, et des restrictions de long terme. La variable hautement persistante est spécifiée comme un processus presque stationnaire. Ce type de processus semble particulièrement utile pour caractériser la dynamique des heures travaillées, puisqu'il implique une racine unitaire en échantillon fini, mais est stationnaire et persistant de façon asymptotique. C'est habituellement le cas pour les heures travaillées per capita lesquelles sont inclues dans les SVARs. Les résultats théoriques dérivés de cette spécification nous permettent d'expliquer la plupart des faits empiriques obtenus avec les SVARs qui incluent les heures travaillées U.S. Des simulations faites à partir d'un modèle DSGE confirment les résultats théoriques. Dans le deuxième article, on développe un test pour comparer les modèles DSGE. Ce test élargit celui développé par Hnatkovska, Marmer et Tang (2012), en relâchant certaines hypothèses. Premièrement on utilise la méthode d'inférence indirecte, ce qui nous permet de ne pas avoir à faire d'hypothèse sur la convergence des estimateurs. En effet celle-ci est assurée de par notre condition d'englobement. Deuxièmement, notre méthode permet aussi l'utilisation de vecteur de paramètres instrumentaux différents pour chacun des modèles. Le principal résultat obtenu est que la distribution asymptotique du test est normale, que les modèles soient imbriqués ou non. On finit par appliquer notre test afin d'évaluer les modèles de Burnside et Eichenbaum (1996) et de Ambler, Guay et Phaneuf (2012), dans leur capacités à reproduire la dynamique des cycles réels aux États-Unis. On conclut que le modèle de Ambler, Guay et Phaneuf (2012) prend mieux en compte cette dynamique de par l'introduction des rigidités salariales et les coûts d'ajustement du travail. Dans le dernier article on utilise la courbe de Taylor dans le but d'analyser l'impact de la politique monétaire sur la stabilisation économique. Pour cela on utilise des techniques bayésienne pour estimer une version linéarisée du modèle DSGE standard utilisé par Castelnuovo (2006). Afin d'évaluer le changement dans la performance macroéconomique qui est due au changement dans la variabilité des chocs et celle qui est due au changement dans l'efficience de la politique, on s'appuie sur la méthodologie développée par Cecchetti, Flores-Lagunes et Krause (2006). Pour cela on construit trois mesures, une pour la performance macroéconomique, une pour les changements dans l'efficience de la politique et une pour les changements dans la variabilité des chocs d'offre. Le point clef de notre étude est le fait que l'on utilise la méthodologie bootstrap afin de prendre en compte l'incertitude entourant la courbe de Taylor, ainsi que celle des points de performances. Les principaux résultats sont que lorsque la performance de la politique monétaire se déplace vers l'origine, on observe une amélioration de l'efficacité de la politique monétaire, ce qui se traduit par une diminution des pertes sociales. De plus, nos résultats montrent que la performance macroéconomique s'est améliorée, et que cette amélioration est due en grande partie (environs 62%) à l'amélioration de l'efficacité de la politique monétaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : SVARs, heures travaillés, estimation modèle, Grande Modération.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Guay, Alain
Mots-clés ou Sujets: Autorégression vectorielle, Méthode comparative, Modèle stochastique dynamique d'équilibre général, Politique monétaire, Stabilisation économique
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 mars 2015 18:54
Dernière modification: 05 mars 2015 18:54
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6732

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...