Forme logique du jugement et déduction métaphysique chez Kant

Duranceau, Jacques (2007). « Forme logique du jugement et déduction métaphysique chez Kant » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

La présente recherche porte en bonne partie sur le premier chapitre de l'Analytique des concepts, également désigné par Kant comme étant la déduction métaphysique. Pour l'essentiel, ce chapitre présente deux tables, celle des formes logiques du jugement et celle des concepts purs de l'entendement. Notre objectif est de tenter de voir en quoi les formes logiques du jugement peuvent nous amener à déduire les concepts purs de l'entendement, ce qui est la prétention de Kant. Notre hypothèse est qu'un rapport déductif peut être envisagé entre les deux tables dans la mesure où on tient compte du type de jugement impliqué et des diverses significations qu'on peut donner à «déduction métaphysique». Au premier chapitre, nous analysons les types de logique chez Kant pour comprendre la nature exacte de la logique formelle et son rôle dans la déduction mètaphysique. Nous concluons que celui-ci consiste à clarifier les règles fondamentales de l'entendement et que, ce faisant, l'analyse de ces «lois» peut certainement fournir des indications sur les concepts purs. Notre étude des types de jugement nous amène par ailleurs à conclure que, selon toute vraisemblance, il ne peut s'agir dans la déduction métaphysique que du jugement déterminant. Le deuxième chapitre est d'ailleurs consacré à la structure interne du jugement déterminant et à ses diverses fonctions. La première partie conclut que l'acte de détermination temporelle est au coeur de notre problème et la seconde partie qu'il existe des liens inéquivoques entre le jugement et le concept en général. Si les deux premiers chapitres sont surtout analytiques et explicatifs, le troisième chapitre est plutôt évaluatif. Il propose une évaluation des critiques de Strawson, Heidegger et Longuenesse. Cette dernière étape permet de prendre du recul sur la signification de la déduction métaphysique et de considérer notre question en dehors de son cadre strict. Au terme de notre recherche, nous concluons qu'il semble impossible de parvenir à déduire les concepts purs des simples formes logiques du jugement, sans l'éclairage de la déduction transcendantale et du schématisme. En ce sens, il faut plutôt considérer le premier chapitre de l'Analytique des concepts comme le début d'une explication qui trouve son achèvement au terme de l'Analytique transcendantale. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Kant, Jugement, Logique, Formes, Catégories, Déduction.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Robert, Serge
Mots-clés ou Sujets: Kant Immanuel 1724-1804, Déduction (Logique), Jugement (Logique), Logique (Philosophie)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 juin 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/692

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...