Caractérisation des phases tardives du lac glaciaire Ojibway à partir des enregistrements sédimentaires et géomorphologiques de l'Abitibi-Ouest

Daubois, Virginie (2014). « Caractérisation des phases tardives du lac glaciaire Ojibway à partir des enregistrements sédimentaires et géomorphologiques de l'Abitibi-Ouest » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la Terre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Les eaux de fontes relâchées à la marge sud de la calotte glaciaire Laurentidienne au cours de la dernière déglaciation ont mené au développement du Lac proglaciaire Barlow-Ojibway dans le nord-est de l'Ontario et le nord-ouest du Québec. L'histoire de ce lac au cours de ces derniers stades semble avoir été complexe, marquée notamment par les réavancées glaciaires de Cochrane peu de temps avant sa décharge finale dans la baie d'Hudson, environ 8 200 ans cal BP. Les phases tardives du Lac Ojibway demeurent encore peu documentées dans les enregistrements géomorphologiques et sédimentologiques du lac. Dans la région du lac Abitibi, des travaux de cartographie ont révélé la présence d'une série de terrasses d'érosion lacustre discontinues de basse élévation sculptées dans la plaine argileuse. Également, un événement tardif dans cette région est suggéré par la présence d'une bande de silt massive et épaisse (10-15 cm) qui recoupe les rythmites Ojibway et qui est recouverte par environ un mètre additionnel de rythmites. Ce projet de recherche porte sur l'analyse de ces formes d'érosion lacustre dans la région du lac Abitibi, ainsi que sur la composition de cet horizon silteux et de la séquence sédimentaire, afin de mieux comprendre les phases tardives du Lac Ojibway dans le contexte de la déglaciation régionale. Des mesures d'altitude des gradins d'érosion lacustre sur quatre transects, à l'aide de nouvelles approches méthodologiques, permettent de documenter les niveaux occupés par le Lac Ojibway dans les dernières étapes de son existence. Les résultats suggèrent que l'histoire du Lac Ojibway fut marquée par au moins trois phases tardives importantes dans la région de La Sarre, avec des plans d'eau à des altitudes de 299 m, 289 m et 283 m. Un niveau additionnel de plus basse élévation est indiqué par l'ensemble de terrasses qui se retrouvent à 7 m au-dessus du lac Abitibi (272 m). Ce niveau est probablement lié à l'existence d'un paléolac Abitibi. Les résultats de cette étude indiquent également que l'horizon marqueur dans la partie supérieure de la séquence sédimentaire du Lac Ojibway est associé à un épisode de drainage du Lac Ojibway. Les analyses de composition isotopique de l'oxygène obtenues dans la séquence sédimentaire démontrent un changement abrupt passant de valeurs δ18O typiques d'eaux de fonte glaciaires vers des valeurs caractéristiques des précipitations modernes, indiquant de ce fait que cette épaisse bande silteuse enregistre fort probablement le drainage final du Lac Ojibway dans la région du lac Abitibi, ou tout au moins une baisse du lac. Les contraintes chronologiques de cet événement doivent cependant être mieux définies puisque les résultats de datations au radiocarbone démontrent la présence d'un important « effet d'eau dure » dans le bassin du Lac Ojibway. De plus, les données démontrent que cet événement fut suivi par le développement d'un important plan d'eau postglaciaire, lequel a permis la mise en place du mètre supérieur de rythmites. Globalement, ces travaux fournissent des contraintes sur les phases tardives de la déglaciation associées au Lac Ojibway, renforçant ainsi potentiellement notre compréhension du rôle des décharges d'eaux de fonte dans les fluctuations climatiques qui ont marqué le début de l'Holocène. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Lac Ojibway, lac glaciaire, sédiments glaciolacustres, drainage, inlandsis Laurentidien, eaux de fonte, terrasses d'érosion lacustre, niveaux lacustres.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Roy, Martin
Mots-clés ou Sujets: Lacs glaciaires. Québec (Province), Géomorphologie glaciaire. Québec (Province), Époque glaciaire. Abitibi. Région du lac (Ont. et Québec), Eaux de fonte, Niveau des eaux, Terrasses (Géologie), Sédimentation (Géologie), Stratigraphie séquentielle, Ojibway Lac de l' (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 juin 2015 13:44
Dernière modification: 19 juin 2015 12:52
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7011

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...