L'image-écartelée : une étude exploration des rapports entre la photographie et le récit

Beauregard, Martin (2014). « L'image-écartelée : une étude exploration des rapports entre la photographie et le récit » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (54MB)

Résumé

Cette thèse-création est à l'image de la recherche. Elle est animée par cette question d'ordre poïétique : qu'est-ce qui dynamise l'avènement d'une œuvre? Mon hypothèse : l'œuvre se construit au travers du récit, celui que l'on narre par le texte ou l'image, celui que l'on raconte à soi-même ou que l'on partage avec autrui. Cet ouvrage a pour but de mettre en lumière le processus créateur engagé dans la production d'images photographiques. Il traduit à la fois la dimension plastique de la recherche et les enjeux théoriques qui l'animent. Il offre un regard analytique sur une pratique personnelle de la photographie (2007-2011), de même, sur le travail de mes pairs artistes pour s'étendre des années 1980 à aujourd'hui. Il revêt une dimension parfois fragmentaire et anachronique en intégrant des images d'œuvres personnelles (en cours, projetées ou passées) et des extraits d'un récit de pratique personnel. Au départ de la recherche plastique et théorique, je prends la liberté de choisir un concept transitoire, l'image écartelée, qui traduit intuitivement les rapports problématiques qu'entretient l'œuvre photographique avec le récit, d'une part, l'incapacité de l'image photographique, de par sa fixité ontologique, à raconter comme le ferait le roman ou le film, d'autre part, sa capacité à produire des effets narratifs dans l'imaginaire du spectateur. La thèse-création est divisée en trois chapitres, chacun d'eux explore tour à tour un nouvel enjeu de la problématique du récit en photographie. Le premier chapitre s'articule autour de la question des frontières du récit dans l'art offrant une relecture des travaux de Gérard Genette, Pierre Beylot, René Audet et Marie-Laure Ryan. Il montre de quelle manière la pratique artistique génère une profonde remise en question des matrices structurelles et sémiotiques du récit aussi bien par le choix de sujets que par le caractère ontologique du médium photographique. Nous nous intéressons, plus particulièrement, à l'esthétique du neutre en abordant les travaux théoriques de Dominique Baqué et de Charlotte Cotton et le travail d'artistes tels qu'Alec Soth et Lise Sarfati. Il s'agit d'un moment clé dans lequel la création est tiraillée entre deux conceptions du récit : l'une fondée sur la représentation de l'action et de la séquence chronologique et l'autre liée à une expérience sensible et méditative de la temporalité. Le deuxième chapitre se penche sur cette distinction entre le récit en images, c'est-à-dire la séquence, et les images du récit qui elles se rapprochent davantage du still cinématographique. Nous cherchons à comprendre de quelles manières la photographie génère des effets narratifs et stimule l'activité interprétative du spectateur. Nous abordons les différentes modalités théoriques de l'allégorie (Mireille Thijsen, Christian Vandendorpe, Craig Owens) et de la réflexivité (Gérard Genette, Christian Metz, Pierre Beylot) avant de se concentrer sur l'étude d'images photographiques en lien avec l'esthétique de la ruine et du crépusculaire, notamment chez le duo Yves Marchand et Romain Meffre et l'artiste Gregory Crewdson. Empruntant les voix de philosophes tels que Walter Benjamin et Jean-François Lyotard, nous voyons de quelle manière la pratique photographique engage une réflexion sur l'imaginaire de la fin de la narration, de même, comment celle-ci renoue paradoxalement avec la représentation d'un temps à l'œuvre imaginé dans les références culturelles à l'histoire et au cinéma. Le troisième chapitre étudie les liens entre la photographie, la mémoire et le récit. La recherche est animée par cette qualité de la photographie de faire « entendre des voix » pour reprendre ici l'expression d'Élizabeth Angel-Perez à propos de cette « présence-absente » à laquelle nous convie l'image. Nous analysons comment la représentation photographique fait état de sa propre histoire renvoyant à la dimension spectrale (Roland Barthes) et psychique (Philipe Dubois) du médium et tel que l'on peut l'observer dans l'œuvre de Jean-Christian Boucart ou d'Alain Fleischer. Par la suite, nous explorons le concept de musée imaginaire d'André Malraux pour mettre en perspective des jeux de temporalités multiples entre le passé et le présent au sein de processus comme le photomontage et l'appropriation d'images, ce qui peut être vu, également au sens poétique du terme, comme une manière de tracer une aire de passage entre le monde des morts et celui des vivants. En conclusion, telle est peut-être la destination ultime de cette thèse-création : défendre l'idée que c'est le récit qui donne souffle au processus créateur et permet l'avènement de l'œuvre photographique. « Raconter en photographie c'est parcourir le temps et l'espace de l'image, de tous les éléments qui la constituent ou ont permis son avènement, et ce, en tenant compte des apories, des digressions, des revirements qui ponctuent la recherche et la création. » « Les photographies sont comme des histoires compressées qui renferment toutes les étapes de leur création : choix des sujets, photomontage, impression, etc. En elles, je perçois des moments de composition et de décomposition, de lecture et de relecture, d'écriture et de réécriture, de prises ou reprises photographiques. » (Récit de pratique personnel, 2007-2011). ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : photographie, récit, représentation, art, narration, pratique, neutre, déconstruction, allégorie, réflexivité, mémoire, histoire, imaginaire, texte, image.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lavoie, Vincent
Mots-clés ou Sujets: Images photographiques, Narration dans l'art, Photographie artistique, Création (Arts), Déconstruction, Représentation (Philosophie), Mémoire, Thèse création
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 17 juin 2015 13:49
Dernière modification: 17 juin 2015 13:49
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7020

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...