Les relations de travail entre travailleurs natifs et travailleurs immigrants en Abitibi-Témiscamingue : recherche-action sur les pratiques des ressources humaines du domaine minier

Lacroix, Karine (2014). « Les relations de travail entre travailleurs natifs et travailleurs immigrants en Abitibi-Témiscamingue : recherche-action sur les pratiques des ressources humaines du domaine minier » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

Ce mémoire consiste à relever et améliorer les pratiques de gestion de la diversité des intervenants en ressources humaines et des conseillers en emploi de l'Abitibi-Témiscamingue dans le domaine minier dans l'intention de favoriser l'ouverture à l'autre et l'échange entre les travailleurs natifs et les travailleurs immigrants. L'Abitibi-Témiscamingue vit actuellement une pénurie de main-d'œuvre qui pourrait même s'intensifier dans les prochaines années et les entreprises sont de plus en plus prêtes à embaucher des personnes immigrantes. Malgré cette volonté, il semble que peu d'immigrants franchissent les portes de l'Abitibi-Témiscamingue. Selon la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l'Abitibi-Témiscamingue (2011, p. 8), peu d'immigrants, soit 0,1 % des nouveaux arrivants au Québec, ont souhaité comme destination l'Abitibi-Témiscamingue entre 2001 et 2010. Même si la région a connu des vagues d'immigration durant les années 1920, et ce, jusqu'à aujourd'hui, la population régionale n'a pas l'habitude de rencontrer des personnes immigrantes, notamment dans son milieu de travail. Pour mieux harmoniser les relations entre les travailleurs natifs et les travailleurs immigrants, ce mémoire tente de proposer des pistes de solutions, des pratiques à utiliser en entreprise pour favoriser le contact entre les porteurs d'une culture différente dans une volonté de valoriser l'ouverture à l'autre et l'échange. Cette étude pourrait, à moyen terme, donner davantage de chances d'améliorer le taux de rétention des travailleurs dans l'entreprise et faciliter l'attraction de main-d'œuvre immigrante. Grâce à la formation d'un groupe de discussion, rassemblant des intervenantes en ressources humaines de l'Abitibi-Témiscamingue en lien avec le domaine minier, des pratiques ont été relevées. Au fil des discussions, des témoignages avec des travailleurs immigrants vivant en Abitibi-Témiscamingue et d'une activité d'échange et de sensibilisation entre les travailleurs natifs et les travailleurs immigrants, le groupe de discussion a proposé une liste des pratiques à utiliser en entreprise pour répondre aux besoins de tous les travailleurs et par conséquent, tenter d'atteindre l'objectif d'ouverture à l'autre et d'échange. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Immigration, Abitibi-Témiscamingue, pratiques des ressources humaines, relations de travail, interculturalité

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Hsab, Gaby
Mots-clés ou Sujets: Multiculturalisme en milieu de travail. Gestion, Relations industrielles. Études transculturelles, Travailleurs étrangers. Québec (Province). Abitibi-Témiscamingue, Mines. Industrie. Personnel. Direction
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 17 juin 2015 15:34
Dernière modification: 17 juin 2015 15:34
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7026

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...