Contribution et régulation de l'ébullition sur les émissions totales de méthane par les systèmes aquatiques tempérés et boréaux du Québec

Boutet, Lennie (2014). « Contribution et régulation de l'ébullition sur les émissions totales de méthane par les systèmes aquatiques tempérés et boréaux du Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Dans les écosystèmes aquatiques, l'ébullition peut représenter une importante composante des émissions totales de méthane (CH4). Toutefois, en raison de sa nature épisodique et hétérogène, ce processus a rarement été quantifié de façon simultanée avec les flux diffusifs de CH4. De plus, la régulation de l'ébullition ainsi que sa contribution aux émissions totales demeurent encore grandement méconnues. L'objectif de cette étude est donc de mesurer la contribution de l'ébullition aux émissions totales de CH4 dans les systèmes aquatiques du Québec et de déterminer quels sont les facteurs qui régulent l'ébullition. Nous avons mesuré l'ébullition (avec des entonnoirs de plastique) et la diffusion (avec une chambre flottante) sur 10 étangs au Saguenay en 2011 et 3 lacs situés dans les Laurentides en 2012 durant l'ensemble de la période sans glace. Dans les environnements peu profonds, l'ébullition contribue de 20 à plus de 90% des émissions totales de CH4, et ce processus est plus important dans les étangs que pour la zone littorale des lacs. De plus, la température des sédiments a une grande influence sur les flux de CH4, bien que l'ébullition soit considérablement plus sensible à la température que la diffusion. La dépendance à la température des émissions de CH4 est aussi étroitement associée à la productivité du système. En conséquence, la contribution de l'ébullition est plus importante dans les endroits chauds et peu profonds tels que les étangs et la zone littorale des lacs productifs. Ces résultats suggèrent donc que l'eutrophisation ainsi qu'un réchauffement régional pourraient augmenter grandement les émissions de gaz à effet de serre, et ce principalement par ébullition. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Ébullition, méthane (CH4), gaz à effet de serre (GES), écosystèmes aquatiques, changements climatiques

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Del Giorgio, Paul
Mots-clés ou Sujets: Ébullition, Méthane atmosphérique, Gaz à effet de serre, Étangs. Québec (Province), Lacs. Québec (Province), Climat. Changements, Écosystèmes aquatiques
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 juin 2015 12:36
Dernière modification: 18 juin 2015 12:36
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7042

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...