Les étrangers des confins et le mythe de l'âge d'or : rencontre de l'idéal et du monstrueux dans la pensée grecque antique

Cambron-Goulet, Mathilde (2007). « Les étrangers des confins et le mythe de l'âge d'or : rencontre de l'idéal et du monstrueux dans la pensée grecque antique » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le rapport des Grecs à l'altérité présente de nombreuses particularités. On sait bien souvent que les étrangers sont considérés comme des barbares, dans le sens le plus péjoratif du terme. Toutefois, nous avons eu l'occasion de constater que ce n'est pas toujours le cas ; en effet, les étrangers éloignés sont traités tout différemment, et sont le plus souvent idéalisés. En analysant les différentes descriptions de ces peuples des confins du monde, nous avons pu voir que les caractéristiques qui les rendent idéaux les lient en fait à un mythe très ancien, celui de la race d'or. Tous les aspects de la vie sont traités en respectant le cadre du mythe, ce qui permet aux Grecs de conjuguer une perception positive d'un peuple éloigné avec des caractéristiques ambiguës et inquiétantes telles que l'anthropophagie, le végétarisme et la proximité des dieux. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Grèce ancienne, Âge d'or, Barbares, Altérité, Géographie.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Auberger, Janick
Mots-clés ou Sujets: Altérité, Barbare, Étranger, Grèce antique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 20 juin 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/709

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...