Les Hurons et les autres : l'intégration de l'étranger à travers les pratiques de reproduction familiale au village de la Jeune-Lorette (1761-1801)

Bernard, Mathilde Ninon (2014). « Les Hurons et les autres : l'intégration de l'étranger à travers les pratiques de reproduction familiale au village de la Jeune-Lorette (1761-1801) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (28MB)

Résumé

Dans la thématique plus générale du métissage entre Autochtones et Européens, ce mémoire s'intéresse à la place de l'étranger, notamment Canadien, dans les stratégies de reproduction sociale et familiale des Hurons du village de la Jeune-Lorette situé à proximité de Québec durant la seconde moitié du XVIIIe siècle (1761-1801). Les voyageurs qui ont visité la mission à cette époque racontent que, parmi les nombreuses interactions qui avaient lieu entre les Hurons et les Blancs, l'intégration des étrangers dans la société huronne était rendue possible par des mariages mixtes et l'adoption de captifs ou d'enfants illégitimes. Aujourd'hui, ce phénomène est en partie analysé pour expliquer l'apparition des revendications identitaires dans les villages domiciliés de la vallée du Saint-Laurent, à partir du XIXe siècle. Sans rompre avec cette problématique, notre recherche observe l'intégration de ces étrangers à la communauté huronne sous l'angle des logiques sociales et familiales que l'on peut appréhender au travers des mariages et des baptêmes. Dans un contexte particulier de proximité géographique, culturelle et religieuse, la nature et les caractéristiques des mariages entre Hurons et Étrangers montrent que ces unions répondent très probablement à une nécessité démographique et peuvent évoluer en fonction des tensions qui apparaissent entre les deux communautés. Ces mariages laissent aussi entrevoir les modalités d'intégration des étrangers dans la communauté et certaines des stratégies matrimoniales des époux d'origine canadiennes. Quant aux baptêmes ils témoignent à leur tour des alliances qui se tissent, principalement, entre certaines familles du village huron et de la paroisse voisine de Charlesbourg. Reflétant ainsi une réalité canadienne dans le village huron, ce mémoire montre que les contacts entre Hurons et l'Autre, notamment canadien, aboutissent le plus souvent par l'intégration de cet Autre au sein de la communauté huronne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Reproduction familiale, Reproduction sociale, Mariages-mixtes, Baptêmes, Adoptions, Hurons, Canadiens, Métissage, XVIIIe siècle.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Garneau, Jean-Philippe
Mots-clés ou Sujets: Hurons. Québec (Province). Histoire. 18e siècle, Hurons. Missions. Québec (Province). Région de Québec, Métissage, Canadiens. Intégration, Reproduction sociale, Familles, Mariage mixte, Baptême, Adoption, Blancs. Relations avec les Indiens d'Amérique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 juill. 2015 13:17
Dernière modification: 13 juill. 2015 13:17
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7107

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...