Elle, variation sur un t'aime : écriture d'une oeuvre dramatique auto-révélatrice, suivie d'une réflexion sur la quête identitaire féminine et la relation mère-fille à travers l'écriture au féminin

Brennan, Kym (2014). « Elle, variation sur un t'aime : écriture d'une oeuvre dramatique auto-révélatrice, suivie d'une réflexion sur la quête identitaire féminine et la relation mère-fille à travers l'écriture au féminin » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en théâtre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Nous proposons, dans ce mémoire qui s'articule autour de la création d'une œuvre dramatique auto-révélatrice, un survol des différentes modalités de ce type d'écriture en lien avec la relation mère-fille et le legs maternel. En introduction, inspirée de ce que Suzanne Jacob appelle la langue du lait, et par cette prémisse philosophique énoncée par Maurice Merleau-Ponty : « Je suis un champ, je suis une expérience », nous présentons la thématique du désir d'exister. Une parole qui dit l'être, suppose-t-elle un profond désir d'exister? Dans la première partie, soutenue par quelques écrits d'auteurs ayant réfléchi sur le sujet, nous tentons de répondre à cette question. Nous proposons par la suite une réflexion sur l'identité féminine contemporaine et faisons un parallèle avec le thème de la relation mère-fille dans quelques grandes œuvres de la dramaturgie féminine tributaires de la montée féministe au Québec. Puis notre deuxième chapitre analyse partiellement deux textes dramatiques qui s'attardent à la dyade mère-fille et l'identité féminine : Dévoilement devant notaire de Dominick Parenteau-Lebeuf et Tout comme elle de Louise Dupré. Une réflexion intimiste sur la quête identitaire féministe postmoderne et sur la relation mère-fille complète cette analyse. La dernière partie de la recherche interroge partiellement ces thématiques à travers le texte dramatique ELLE, variation sur un t'aime. Notre mémoire-création présente l'écriture d'une œuvre auto-révélatrice. L'auteure pratique la multiplication de sa propre pensée en introduisant un personnage – ELLE – qui, structurée en plusieurs fragments, cherche à transmettre son intériorité à travers différents espace-temps. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : dramaturgie féminine, auteur-protagoniste, quête identitaire féminine, dyade mère-fille.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Beaulne, Martine
Mots-clés ou Sujets: Écrits de femmes, Création dramatique. Québec (Province), Femmes. Identité, Mères et filles, Mémoire-création
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École supérieure de théâtre
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 juill. 2015 15:05
Dernière modification: 27 juill. 2015 15:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7148

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...