La résolution de problèmes de proportionnalité chez les élèves de sixième année du primaire avec ou sans TDA/H identifié

Rajotte, Thomas (2014). « La résolution de problèmes de proportionnalité chez les élèves de sixième année du primaire avec ou sans TDA/H identifié » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (52MB)

Résumé

La présente recherche vise un approfondissement des connaissances concernant les difficultés d'apprentissage en mathématiques. Selon la littérature, deux grandes perspectives se dégagent des recherches sur les difficultés d'apprentissage en mathématiques. Dans la première, les difficultés d'apprentissage sont étudiées sous l'angle des caractéristiques cognitives des élèves en difficulté. Cette perspective est associée aux cadres interprétatifs provenant du domaine des sciences cognitives et relève du primat des publics. Par ailleurs, selon la seconde perspective, les difficultés d'apprentissage sont interprétées comme étant la résultante de l'interaction entre l'élève et le système scolaire auquel il participe. Cette perspective relève essentiellement des fondements relatifs à la didactique des mathématiques et s'appuie sur le primat de la culture mathématique. Dans le but d'éprouver la validité de ces perspectives interprétatives, notre étude pose trois questions de recherche. Afin d'opérationnaliser notre étude, nous avons collaboré avec quatre types d'élèves, soit : des élèves à risque (N = 39), des élèves ayant un TDAH (N = 30), des élèves ayant un TDA (N = 37) et des élèves tout-venant (N = 434). Ces élèves provenaient de 29 classes de sixième année. Les participants devaient résoudre des énoncés de résolution de problèmes sur la proportionnalité. Ces problèmes variaient en fonction du type de rapport numérique, du type d'information et du nombre de couples de données. De plus, nous avons considéré certains facteurs, liés à l'élève, susceptibles d'influencer le rendement en résolution de problèmes, soit : les habiletés en lecture, le niveau d'attention, le niveau socio-économique, ainsi que le sexe. Les résultats ont montré qu'il est impossible de rejeter définitivement l'une ou l'autre des perspectives dans l'interprétation des difficultés d'apprentissage en mathématiques. Par ailleurs, nos résultats démontrent que le primat de la culture mathématique constitue la perspective la plus appropriée quant à l'explication des difficultés d'apprentissage des élèves à risque, avec ou sans TDA/H. D'une part, nos résultats permettent d'établir que les différences entre les types d'élèves s'expliquent en terme de degré d'efficacité et non en terme de nature des calculs relationnels. À cet effet, nous avons dégagé qu'aucun raisonnement n'est spécifique à un type d'élèves. D'autre part, les données obtenues suggèrent que les caractéristiques des problèmes et que l'effet-classe entretiennent une plus forte relation avec le rendement à résoudre des problèmes que les caractéristiques spécifiques à l'élève. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : résolution de problèmes, élèves à risque, TDA/H, difficultés d'apprentissage, mathématiques

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Voyer, Dominic
Mots-clés ou Sujets: Mathématiques / Troubles de l'apprentissage / Enfants en difficulté d'apprentissage / Trouble déficitaire de l'attention / Résolution de problème chez l'enfant / Rapport et proportion
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 juill. 2015 17:52
Dernière modification: 09 févr. 2017 21:25
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7152

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...