Les stratégies de gestion du temps chez les travailleurs autonomes

Di Loreto, Martine (2007). « Les stratégies de gestion du temps chez les travailleurs autonomes » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

En dépit du fait que le statut d'autonome revête plusieurs caractéristiques du sous-emploi, certains travailleurs autonomes le choisissent parce qu'il leur permet une plus grande marge de manoeuvre en ce qui concerne l'organisation du travail et la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle, voire familiale. Contrairement à la plupart des écrits sur le sujet, qui portent sur l'intérêt de l'entreprise à faire appel à des contractuels plutôt que de continuer à maintenir une main-d'oeuvre employée, la présente recherche s'intéresse au point de vue des travailleurs autonomes eux-mêmes. Il s'agit de déterminer si le statut d'autonome offre effectivement la souplesse nécessaire à une gestion des temps harmonieuse. À partir du témoignage de 256 professionnels québécois oeuvrant à titre de travailleurs autonomes à leur propre compte et qui ne dépendent pas d'un seul client, dont 71 ont accepté de participer à une entrevue et 185 ont rempli un questionnaire, le présent mémoire cherche à cerner les différentes stratégies utilisées par les travailleurs autonomes pour gérer leur temps et concilier leurs responsabilités professionnelles et personnelles ou familiales. En particulier, cela concerne la manière dont ils adaptent les différentes formules d'aménagement et de réduction du temps de travail à leur statut d'emploi, ainsi que la façon dont ils utilisent la flexibilité d'horaire. Les résultats dévoilés témoignent d'une pluralité de profils chez les travailleurs autonomes, ce qui correspond à une diversité des formes d'aménagement du temps de travail. En conséquence, les écarts dans le temps de travail des individus se reflètent sur le revenu et sur la satisfaction professionnelle. Par exemple, si les heures de travail plus courtes sont liées à un revenu moins élevé, elles sont par contre associées à un plus haut niveau de satisfaction professionnelle que les longues heures de travail. Une explication possible tient au fait qu'au-delà du nombre total d'heures travaillées, la répartition de ces heures dans l'horaire de travail, ainsi que la flexibilité d'horaire sont importantes. À ce sujet, on note également que les travailleurs autonomes qui exercent davantage de contrôle sur leur temps de travail présentent un plus haut niveau de satisfaction au travail. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Travail autonome, Aménagement du temps de travail, Conciliation emploi-famille, Temps sociaux, Économie du savoir.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Harrisson, Denis
Mots-clés ou Sujets: Aménagement du temps de travail, Conciliation travail-vie personnelle, Flexibilité du travail, Gestion du temps, Gestion stratégique, Travailleur indépendant, Québec (Province)
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 juin 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/717

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...