Lien entre les habiletés pragmatiques et les fonctions exécutives de l'enfant

Blain-Brière, Bénédicte (2015). « Lien entre les habiletés pragmatiques et les fonctions exécutives de l'enfant » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (43MB)

Résumé

Cette thèse doctorale par insertion d'articles (4) vise à examiner le lien entre les habiletés pragmatiques et les fonctions exécutives des enfants âgés de 4-5 ans. Les deux premiers articles de thèse présentent la procédure de conception et de validation d'une mesure observationnelle des habiletés pragmatiques des enfants de 4-5 ans en situation de conversation semi-structurée avec un adulte à posteriori sur bandes vidéo, nommée « Grille d'observation des habiletés pragmatiques des enfants d'âge préscolaire (GOPEP) ». De manière plus précise, le premier article décrit la démarche de conception et de validation de contenu qui a conduit à la sélection des variables de la GOPEP. Le second article présente, quant à lui, la procédure de validation interjuge, inter-items et de construit de la GOPEP, réalisée auprès d'un échantillon de 129 enfants tout-venant (3;10 à 5;7 ans). Notons que les analyses factorielles et de cohérence interne ont permis de faire ressortir un regroupement en cinq échelles, soit la complexité conversationnelle, la volubilité, l'initiative conversationnelle, le contrôle de l'activité communicative et la sensibilité envers l'interlocuteur. Ces cinq échelles, soit la complexité conversationnelle (p.ex., volteface), la volubilité (p.ex., nombre d'énoncés par tour de parle), l'initiative conversationnelle (p.ex., nombre d'énoncés initiation), le contrôle de l'activité communicative (p.ex., la fluidité des énoncés) et la sensibilité conversationnelle (p.ex., la contingence), elles-mêmes se déclinant en quatorze variables. Ensuite, les troisième et quatrième articles de la thèse étudient le lien entre la pragmatique et les fonctions exécutives chez les enfants au développement typique, d'abord de manière théorique dans le troisième, et ensuite de manière empirique dans le quatrième article. Dans le troisième article, les écrits scientifiques permettant de mieux comprendre de quelle manière les fonctions exécutives pourraient soutenir les cinq catégories d'habiletés pragmatiques chez l'enfant, identifiées par les analyses présentées dans le second article, ont été analysés. Enfin, des liens avancés dans la revue des écrits réalisée dans le troisième article ont été vérifiés empiriquement dans le quatrième article, et ce, auprès de 70 enfants typiques âgés entre 3;10 et 5;7 ans. Plus spécifiquement, des analyses de corrélation ont été effectuées entre les quatorze habiletés pragmatiques qui composent la GOPEP et des fonctions exécutives mesurées à l'aide de quatre tests évaluant l'autocontrôle, l'inhibition, la mémoire de travail, la flexibilité et la planification. Afin de déterminer la spécificité du rôle des fonctions exécutives dans le déploiement des habiletés pragmatiques comparativement au fonctionnement cognitif général, le fonctionnement intellectuel a également été évalué. En effet, il a été estimé à l'aide de tests de vocabulaire et des habiletés visuoconstructives et mis en relation avec les habiletés pragmatiques. Des tests de différences de corrélation ont été utilisés pour comparer la force des corrélations unissant 1) les habiletés pragmatiques aux fonctions exécutives et unissant 2) les habiletés pragmatiques au fonctionnement intellectuel. Les résultats du quatrième article suggèrent que les fonctions exécutives sont plus fortement liées aux habiletés pragmatiques que le vocabulaire et les habiletés visuoconstructives combinées. Plus précisément, l'inhibition s'avère associée à une diminution de la volubilité et de l'initiative conversationnelle des enfants. De plus, l'inhibition, la mémoire de travail et la planification contribuent positivement à la capacité des enfants de produire des énoncés fluides, libres de répétition ou d'hésitation inutiles. En outre, les enfants ayant une capacité de mémoire de travail élevée sont plus susceptibles de formuler des réponses contingentes et d'exprimer des énoncés clairs que ceux ayant une faible capacité de mémoire de travail. Dans l'ensemble, ces résultats permettent de mieux comprendre comment les fonctions exécutives peuvent contribuer aux habiletés pragmatiques des enfants, lesquelles s'avèrent au cœur de leurs interactions sociales quotidiennes. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Habiletés pragmatiques, fonctions exécutives, enfants d'âge préscolaire, observation directe, instruments de mesure.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bigras, Nathalie
Mots-clés ou Sujets: Fonctions exécutives (Neuropsychologie), Habileté verbale chez l'enfant, Enfants d'âge préscolaire, Pragmatique, Grille d'observation des habiletés pragmatiques des enfants d'âge préscolaire (GOPEP)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 sept. 2015 19:05
Dernière modification: 23 sept. 2015 19:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7224

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...