Transformation des quartiers centraux, mobilisations et évolution du droit à la ville des femmes : étude de cas du quartier Sainte-Marie à Montréal

Desroches, Marie-Ève (2014). « Transformation des quartiers centraux, mobilisations et évolution du droit à la ville des femmes : étude de cas du quartier Sainte-Marie à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études urbaines.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (29MB)

Résumé

La requête pour le droit à la ville correspond à une aspiration où tout individu peut exercer son droit à la centralité urbaine, ce qui inclut un droit à la participation et à l'appropriation de l'espace (Lefebvre, 1968). Toutefois, les rapports sociaux de sexe, qui se traduisent notamment par des inégalités économiques et différentes formes de violence, ont des répercussions sur le droit à la ville des femmes. Lors du Sommet de Montréal en 2002, des mesures ont été adoptées pour arriver à une ville plus égalitaire et équitable. La revitalisation urbaine intégrée (RUI) s'inscrit dans cette lancée puisque cette stratégie vise à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale en amenant la population locale à prendre en main le destin de son milieu de vie. Il semble donc s'agir d'une opportunité pour l'élargissement du droit à la ville des femmes. En nous penchant sur la mobilisation du Comité d'action locale (CAL) du Centre d'éducation et d'action des femmes de Montréal (CÉAF), nous explorons l'expérience de la RUI du quartier Sainte-Marie. Le CAL constitue une structure de mobilisation ayant amené des femmes à revendiquer leur droit à la ville. Notre étude de cas vise à montrer que cette mobilisation permet aux participantes de s'engager dans la sphère publique locale, d'exprimer des inconforts ressentis et de développer une appartenance envers leur quartier. Toutefois, s'il s'avère que le CAL permet aux femmes d'exercer de certaines façons leur droit à la ville, cette mobilisation n'est pas suffisante pour réellement influencer la transformation sociospatiale de Sainte-Marie et rendre la structure urbaine véritablement plus inclusive. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Femmes et ville, droit à la ville, justice sociospatiale, gouvernance locale, revitalisation urbaine (intégrée), recherches féministes, Montréal.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Trudelle, Catherine
Mots-clés ou Sujets: Droit à la ville, Femmes et urbanisme, Rénovation urbaine. Participation des citoyens. Études de cas, Femmes. Activité politique, Femmes. Droit, Centres villes. Québec (Province). Montréal, Géographie féministe, Sainte-Marie (Montréal Québec), Revitalisation urbaine intégrée (RUI)
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département d'études urbaines et touristiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2015 14:39
Dernière modification: 24 sept. 2015 14:39
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7232

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...