La médication psychiatrique comme contention  : entre autonomie et protection, quelle place pour un cadre juridique ?

Bernheim, Emmanuelle (2010). « La médication psychiatrique comme contention  : entre autonomie et protection, quelle place pour un cadre juridique ? ». Santé mentale au Québec.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (302kB)

Résumé

L’utilisation de la contention chimique est réglementée depuis dix ans au Québec. Pourtant, les enjeux clinique, éthique et juridique, parfois antinomiques, n’ont pas été réellement envisagés lors du processus législatif qui a mené à la codification dans sa forme actuelle. L’auteure soutient qu’un cadre légal spécifique à l’utilisation de la médication à des fins de contrôle, en contexte d’intervention non planifiée, est nécessaire pour protéger les patients et le personnel médical. Ce cadre favoriserait les bonnes pratiques, tiendrait compte des aspects non médicaux du consentement et formaliserait la pratique en tant qu’exception à la règle établie. En outre, le caractère symbolique du droit par lequel la solidarité sociale peut s’exprimer serait mis de l’avant.

Type: Article de revue scientifique
Mots-clés ou Sujets: contention chimique, mesures de contrôle
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de sciences juridiques
Déposé par: Emmanuelle Bernheim
Date de dépôt: 16 sept. 2015 12:32
Dernière modification: 16 sept. 2015 12:32
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7286

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...