UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  Contribution des débris ligneux grossiers à la productivité du pin gris sur les dépôts grossiers de l'Abitibi-Témiscamingue

Contribution des débris ligneux grossiers à la productivité du pin gris sur les dépôts grossiers de l'Abitibi-Témiscamingue

Sadi, Fateh (2007). « Contribution des débris ligneux grossiers à la productivité du pin gris sur les dépôts grossiers de l'Abitibi-Témiscamingue » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
935Kb

Résumé

Au fur et à mesure de sa décomposition, le bois mort s'intègre à la couverture morte (horizon LFH) du sol sous forme de bois enfoui et fini par s'incorporer à la fraction stable de la matière organique du sol. Nous avons émis l'hypothèse que le bois mort enfoui contribue à la rétention en eau des sols grossiers et de ce fait, participe à la productivité des peuplements de pin gris occupant ces sols. Douze peuplements naturels de pin gris (Pinus banksiana L.) issus de feu, ont été échantillonnés à travers l'Abitibi ouest. À l'intérieur de chaque peuplement, nous avons procédé à l'échantillonnage des débris ligneux grossiers (DLG), du sol ainsi que de trois arbres dominants pour estimer l'indice de qualité de la station (IQS). La quantité de bois mort enfouie dans la couverture morte variait entre 1 à 57 m3 ha -1 et pouvait représenter jusqu'à 92 % de la masse totale de bois mort (incluant les chicots et les billes). La rétention en eau disponible du bois mort est négligeable comparativement à celle du sol minéral et n'était pas un facteur déterminant dans la productivité des sites. Nous n'avons pas pu faire ressortir une relation entre la rétention en eau des bois mort enfouis et la productivité. Cependant, le bois enfoui avait un effet positif sur la capacité d'échange cationique (CEC) de la couverture morte alors que cette dernière expliquait 64 % de l'indice de qualité des stations. La conservation du bois mort sur les dépôts grossiers doit être envisagée si on veut assurer le maintien de la productivité de ces sites. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pin gris, Succession, Bois mort, Productivité, Sols forestiers.

Type de document : Mémoire accepté
Évaluation par des pairs : Oui
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : Déchets d'abattage, Fertilité du sol, Sol forestier, Arbre mort, Pin gris, Abitibi-Témiscamingue (Québec)
Unité d'appartenance : Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Code ID : 730
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 27 juin 2008
Dernière modification : 29 nov. 2010 15:02

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...