UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  La conception du Jihad : entre la doctrine classique et les jihadistes d'Al-Qaïda

La conception du Jihad : entre la doctrine classique et les jihadistes d'Al-Qaïda

Asso, Racha (2007). « La conception du Jihad : entre la doctrine classique et les jihadistes d'Al-Qaïda » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
1595Kb

Résumé

Ce mémoire porte sur la conception du jihad offensif telle que développée à partir des années 1980 par Abdallah Azzam, Ayman Al-Zawahiri et Oussama ben Laden. L'importance considérable que revêt le phénomène jihadiste et l'impact sur la gouverne qu'on lui attribue, surtout depuis les attentats de septembre 2001, nous ont amenée à y consacrer cette recherche. Le choix de concentrer notre attention sur les trois principaux idéologues d'Al-Qaïda a été motivé par le fait que leur système doctrinal représente l'élément le plus tangible de la mouvance salafiste jihadiste contemporaine. Nous avons tenté de comprendre leur justification de la violence en comparant leur discours à la conception du jihad dans la doctrine classique, les règles théologico-juridiques établies durant les premiers siècles de l'islam. À partir de thèmes que nous avons identifiés dans la littérature sur la doctrine classique, nous avons déterminé trois catégories descriptives qui ont servi de base de comparaison: 1) la vision conceptuelle du monde, 2) les objectifs du jihad armé, et 3) sa mise en oeuvre. Nous supposions que le discours d'Azzam, Al-Zawahiri et ben Laden trouvait sa légitimation dans la doctrine classique, mais que leur jihad n'était pas conçu selon les mêmes modalités. Pour vérifier notre hypothèse, nous avons soumis les déclarations et écrits de ces trois idéologues à une analyse de contenu, et ce, à la lumière de la grille de comparaison que nous avions déterminée. Cette analyse nous a permis de constater qu'Azzam, AI-Zawahiri et ben Laden emploient les catégories juridiques classiques en les détextualisant et en les appliquant à une réalité et des problèmes contemporains bien éloignés de ceux des premiers temps de l'islam. Même si nous avons observé quelques différences, nous avons noté que, globalement, le jihad qu'ils prônent s'inscrit plus ou moins dans les limites établies par la doctrine classique: le plus souvent, ces idéologues adoptent des règles définies par les textes classiques comme des cas d'exception, les assemblent et les mettent de l'avant. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Jihad, Discours, Doctrine classique, Al-Qaïda, Abdallah Azzam, Ayman Al-Zawahiri, Oussama ben Laden.

Type de document : Mémoire accepté
Directeur de thèse : Corten, André
Évaluation par des pairs : Oui
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : Al-Qaïda, Analyse du discours, Idéologie politique, Islamisme, Djihad
Unité d'appartenance : Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Code ID : 737
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 27 juin 2008
Dernière modification : 01 déc. 2010 08:32

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...