Le Tisserand : création d'un spectacle du genre merveilleux suivie d'une réflexion sur le passage du merveilleux au théâtre

Cormier, Nicola (2007). « Le Tisserand : création d'un spectacle du genre merveilleux suivie d'une réflexion sur le passage du merveilleux au théâtre » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en théâtre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Le merveilleux, genre habituellement associé à la littérature et, plus souvent qu'autrement, nommé fantasy, provient de différentes sources d'inspiration telles le mythe, les légendes, les contes et le folklore médiéval. En ce moment, une grande partie de cette popularité résulte des nombreuses adaptations cinématographiques de romans appartenant au genre tels Le Seigneur des anneaux et Harry Potter. Les remarquables progrès technologiques permettent aux réalisateurs de produire des effets spéciaux qui s'approchent beaucoup de la réalité et brisent ainsi les frontières entre ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Si le merveilleux trouve au cinéma un terreau riche en images, qu'en est-il du théâtre? Le cadre scénique peut-il dégager la même vraisemblance que le cinéma est en mesure de produire? Le présent document, faisant suite au spectacle Le Tisserand, porte sur le passage du merveilleux à la scène. Toutefois, il ne se veut pas une analyse comparative entre les possibilités théâtrales et cinématographiques, mais bien une approche réflexive sur la transposition du genre littéraire sur une scène. Le premier chapitre concerne le merveilleux littéraire. Nous exposons les différences entre lui et son cousin, le genre fantastique et clarifie l'utilisation des termes merveilleux et fantasy. De même que sont présentés les cinq canons qui définissent le merveilleux – l'irrationnel non-horrifique, l'enchantement du réel, la présence du mythe, l'importance de la magie et l'univers matériel secondaire – ainsi que la structure diégétique du récit merveilleux. Le second chapitre porte sur le théâtre du merveilleux sur une base conceptuelle. Nous éclaircissons trois définitions du genre, établies par Patrice Pavis, Michel Corvin et Marie-Françoise Christout. Nous exposons ensuite quatre critères fondamentaux pour l'émergence d'un théâtre du merveilleux : la cohérence, le dynamisme, les contrastes et l'importance du rêve. Le troisième et dernier chapitre aborde, dans un angle pratique, le passage du merveilleux à la scène et base cette approche sur la présence du narrateur et les thèmes inhérents au théâtre du merveilleux : les lieux merveilleux, les personnages surnaturels et le combat scénique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Théâtre, merveilleux, fantastique, fantasy, langage scénique, narrateur, littérature

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gervais, Jean
Mots-clés ou Sujets: Merveilleux, Fantastique, Théâtre (Spectacle), Théâtre (Littérature)
Unité d'appartenance: Faculté des arts > École supérieure de théâtre
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 oct. 2015 17:10
Dernière modification: 30 oct. 2015 17:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7377

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...