"A heap of broken images" : expérience de la spatialité dans les poésies québécoise et chicana

Audet, Ariane (2015). « "A heap of broken images" : expérience de la spatialité dans les poésies québécoise et chicana » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (49MB)

Résumé

Cette thèse étudie la spatialité dans les poésies québécoise et chicana de 1960 à 1985, considérées comme lieux d'expression d'une appartenance nord-américaine qui transcende les nationalités et déborde leurs situations géographiques respectives. Notre hypothèse est que le caractère problématique de cette appartenance force le sujet à manifester sa présence de manière intermittente. Cette intermittence serait l'un des modes de représentation privilégiés de l'expérience du territoire nord-américain. L'objectif de notre recherche est d'analyser les mises en tensions entre le territoire et le sujet, telles qu'elles sont représentées dans des recueils produits par des écrivains de deux communautés nord-américaines qui ne possèdent pas de relation affirmée entre elles. Des extraits des recueils de Jacques Brault, de Paul Chamberland, de Paul-Marie Lapointe, de Gaston Miron et de Michel van Schendel seront rapprochés des écrits d'Alurista, de Luis Omar Salinas, de Gary Soto et d'Aberlado Delgado. Nos lectures s'inscrivent à la jonction des études littéraires et culturelles et convoquent, en plus de la notion d'intermittence, celle d'ancrage. Nous affirmons à cet égard que l'intermittence sous-entend un mouvement d'apparition et de disparition qui assure la mise en place d'ancrages et les remet en cause. À la fois référentiels et poétiques, ces derniers répondent à un désir d'habitation sur un territoire que le sujet expérimente de manière problématique. Ces notions nous donneront accès à une compréhension particulière des modalités de la présence, en l'occurrence des modes d'énonciation du sujet qui souhaite s'inscrire dans le continent et prendre la parole en se révélant par intermittence. Les textes seront soumis à de multiples « regards croisés » (Côté, Lesmann : 2009), qui nous permettront de comprendre comment la mise en regard de deux pratiques poétiques considérées comme mineures influence les connaissances que nous avons des recherches sur la spatialité en poésie et dans les études transaméricaines. Quant à la singularité de chacun des poètes, loin d'être évacuée, elle sera plutôt analysée à la lumière de la tentative commune d'inscrire une présence québécoise et chicana dans l'espace nord-américain. Nous nous intéresserons d'abord à la manière dont l'espace, les lieux et le territoire sont énoncés dans le poème. Puis, nous ferons état des figures de la spatialité qui sont partagées par nos deux corpus, notamment par une lecture des manifestations poétiques de la patrie (homeland), de la traversée – par l'analyse du Nord, de l'ailleurs, du fleuve et des lieux de l'en-dessous – et des figures de l'urbanité. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : poésie québécoise, poésie chicana, spatialité, intermittence, ancrage.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Brassard, Denise
Mots-clés ou Sujets: Poésie québécoise. 20e siècle, Poésie mexicaine-américaine (espagnole). 20e siècle, Poésie américaine. Auteurs américains d'origine mexicaine. 20e siècle, Espace (Philosophie) dans la littérature, Lieu (Philosophie) dans la littérature
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 nov. 2015 16:17
Dernière modification: 03 nov. 2015 16:17
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7419

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...