Frontières et espaces marginaux dans les romans La grosse femme d'à côté est enceinte (1978) et Le cahier noir (2003) de Michel Tremblay

Brunet, Elyse (2007). « Frontières et espaces marginaux dans les romans La grosse femme d'à côté est enceinte (1978) et Le cahier noir (2003) de Michel Tremblay » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB)

Résumé

Dans ce mémoire qui porte sur deux romans de Michel Tremblay, La grosse femme d'à côté est enceinte et Le cahier noir, nous proposons que le parcours des personnages marginaux à travers l'espace traduit un changement de leur destinée. En introduction, nous verrons comment les différentes composantes qui façonnent l'espace sont d'une part liées entre elles, et d'autre part entretiennent un lien privilégié avec les sujets qui habitent l'espace, en nous appuyant entre autres sur les études de Jean Bessière, J. J. van Baak et Hilligje van't Land. Dans le premier chapitre, nous établissons la cartographie de l'espace représenté dans les deux romans à l'étude. En nous penchant sur la déambulation des personnages et les propos qu'ils tiennent sur leur espace familier, et en nous appuyant sur les études de l'espace chez Tremblay, nous proposons une construction de l'espace qui se déploie ainsi : un territoire central défini et balisé qui est clos, abrite une population homogène et est aliénant, entre autres par un code moral strict; des frontières qui à la fois dessinent le territoire central et le fragmentent; des espaces marginaux, composés de frontières géographiques dotées d'une épaisseur, de lieux imaginaires, évoquées ou des figures de l'écrit, espaces qui offrent un répit à l'aliénation du territoire central; et finalement un territoire hors frontières à proximité géographique du territoire central. Dans le deuxième chapitre, nous proposons que presque tous les personnages des romans ont le désir de fuir le territoire central, et ce, particulièrement les marginaux, qui, soumis au code de convenance opéré par ce territoire, vivent en inadéquation avec ce dernier. Ainsi, nous explicitons le parcours de ces personnages marginaux à travers l'espace. Nous croyons que les espaces marginaux se lient entre eux par les frontières, offrant ainsi des parcours qui, lorsqu'ils sont empruntés par les personnages marginaux, engendrent une transformation chez ces derniers. Dans certains cas, cette transformation mène à un changement de destinée, impliquant un déplacement dans l'espace géographique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Espace, frontière, territoire, marge, parcours, roman, littérature québécoise, Michel Tremblay, marginalité, figure de l'écrit, lieu évoqué, lieu imaginaire, réel, aliénation, personnage, Montréal, Plateau Mont-Royal.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Chartier, Daniel
Mots-clés ou Sujets: Tremblay Michel 1942-, Tremblay Michel 1942- La Grosse Femme d'à côté est enceinte, Tremblay Michel 1942- Le cahier noir, Marginalité sociale, Aliénation (Philosophie), Personnage, Lieu imaginaire
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 nov. 2015 21:51
Dernière modification: 03 nov. 2015 21:51
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7461

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...