UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  La catastrophe écologique de la région de Mercier : une analyse socio-historique des interventions écocitoyennes, 1968 à 2007

La catastrophe écologique de la région de Mercier : une analyse socio-historique des interventions écocitoyennes, 1968 à 2007

Laberge, Maude (2007). « La catastrophe écologique de la région de Mercier : une analyse socio-historique des interventions écocitoyennes, 1968 à 2007 » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
3168Kb

Résumé

Située dans une zone rurale de la Montérégie près de Montréal, le site des « lagunes de Mercier» comprend une nappe phréatique contaminée depuis 1968 par des déversements d'hydrocarbures et d'autres composés toxiques. Ces déversements autorisés jusqu'en 1972 par les pouvoirs publics, ont été suivis de déversements illégaux pendant plusieurs années, par la firme opérant l'incinérateur de déchets dangereux, chargée de décontaminer ces lagunes... Après bientôt quatre décennies de mal gestion environnementale, la contamination des eaux souterraines s'étend désormais sur près de 35 kilomètres carrés, alors que les émanations de cet incinérateur, le seul incinérateur industriel de produits liquides dangereux au Québec et le plus vieux au Canada, contribuent à la contamination de l'air, des sols et de l'eau de ce milieu déjà lourdement éprouvé, Dans ce mémoire, nous désignerons la contamination des « lagunes» et celle liée à l'incinérateur de déchets dangereux par l'expression «catastrophe écologique de la région de Mercier» en rappelant qu'elle est considérée comme l'une des plus grandes catastrophes écologiques du Québec, voire d'Amérique du Nord. Bien que plusieurs recherches, études et rapports aient été réalisés sur ce dossier bien connu des milieux environnementaux, ce mémoire est le premier à aborder cette problématique sous l'angle des sciences sociales avec pour objectif d'analyser, dans une approche écosanté, l'histoire socio-politique de ce dossier de contamination majeure qui, amorcé en 1968, perdure encore en 2007. Notre intention est de comprendre pourquoi ce dossier, malgré l'importance des coûts socio-environnementaux engendrés, ainsi que toutes les crises sociopolitiques et les mobilisations collectives suscitées, non seulement n'a pas été résorbé au cours des quatre dernières décennies, mais s'est au contraire complexifié. Cela témoigne-t-il de l'échec du rôle de protection de la santé et de l'environnement dévolu à l'État qui, responsable au premier chef n'a jamais réussi, en 38 ans, à résoudre ce dossier de façon durable et satisfaisante? Ce mémoire s'appuie sur une revue de littérature, sur une imposante analyse documentaire (analyses techniques, rapports publics, revue de presse, archives. municipales et privées, etc.) et sur une quinzaine d'entretiens semi-directifs avec des acteurs-clés de cette longue saga socio-environnementale (citoyens, écologistes, agriculteurs, élus municipaux et industriels). Pour mieux comprendre l'évolution de ce dossier et les différents épisodes de mobilisations collectives qui ont marqué l'histoire de cette catastrophe écologique, nous en avons analysé les dynamiques sociales et les différentes stratégies d'intervention, les types d'organisation et les intérêts en jeu, au fil de l'évolution du contexte socio-politique. Une demande récurrente a été, depuis 38 ans, au coeur de toutes les revendications citoyennes, celle de connaître les risques écologiques et sociosanitaires de la contamination et d'assurer la décontamination du site et éventuellement la fermeture de l'incinérateur. La crainte des risques socioéconomiques, bien que moins présente, explique parfois l'inaction, le silence, voire certains gestes d'intimidations à l'égard de certains citoyens. Enfin, nous examinons l'actuelle mobilisation collective, qui, issue d'un urgent besoin de suivi environnemental et sanitaire, a incité le démarrage d'une recherche universitaire Diagnostic Écosanté Mercier sous la direction d'une équipe du CINBIOSE de l'UOAM. Menée en étroite collaboration avec la communauté et incluant un volet de surveillance communautaire de la pollution par une coalition d'acteurs sociaux, celle-ci a pour objectif de documenter ce dossier de contamination de façon rigoureuse et indépendante afin d'inviter les différents responsables à prendre les mesures appropriées pour résoudre enfin cet épineux dossier. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Lagunes de Mercier, Catastrophe écologique, Sociologie de l'environnement, Pollution, Déchets industriels, Hydrocarbures, Mobilisations collectives, Approche écosanté, Approche écosystémique, Écocitoyen.

Type de document : Mémoire accepté
Évaluation par des pairs : Oui
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : Pollution de l'eau, Aspect politique, Résidu industriel, Histoire, Mobilisation sociale, Zone des lagunes (Mercier, Québec)
Unité d'appartenance : Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Code ID : 755
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 03 juill. 2008
Dernière modification : 01 déc. 2010 08:48

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...