L'impact des politiques sociales familiales du Québec et du Canada sur les écarts de bien-être mesurés par la consommation

Brouillette, Justine (2015). « L'impact des politiques sociales familiales du Québec et du Canada sur les écarts de bien-être mesurés par la consommation » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (28MB)

Résumé

En 1997, le gouvernement du Québec élabore une politique sociale pour les familles qui s'avère unique au Canada, soient les services de garde à contribution réduite. Quelques années plus tard, il bonifie sa politique familiale en appliquant différentes réformes. Depuis, le Québec montre la politique familiale la plus généreuse au Canada. Cette nouvelle politique comporte trois initiatives majeures : le Soutien aux enfants et la Prime au travail, l'augmentation de places en service de garde à contribution réduite et le nouveau Régime québécois d'assurance parentale. L'un des principaux objectifs de ces récentes bonifications est la lutte à la pauvreté. Le présent mémoire a donc pour but d'estimer l'impact de ces réformes sur le bien-être des ménages à faible revenu du Québec. Pour l'étude, deux types de ménages ont été ciblés, soient les ménages composés de mères monoparentales avec enfants ainsi que les jeunes familles avec enfants. Aussi, s'appuyant sur une littérature grandissante favorisant les mesures basées sur la consommation afin d'évaluer le bien-être des moins nantis, le mémoire estime, selon l'approche de la différence-en-différences, l'impact des réformes sur la consommation de ces deux types de ménages. Enfin, le mémoire utilise les micro-données de 1997 à 2009 provenant de l'Enquête sur les dépenses des ménages produite par Statistique Canada. Nos résultats démontrent que la nouvelle politique familiale du Québec agit positivement sur le niveau de vie et la consommation de nos deux groupes cibles, surtout lorsqu'ils ont de jeunes enfants à charge. Pour les ménages composés de mères monoparentales avec enfants, le niveau de consommation rattrape celui des mères monoparentales avec enfants du reste du Canada à tous les niveaux de la distribution. Pour les couples avec enfants, la hausse de la consommation liée aux changements apportés à la politique familiale concerne surtout ceux se situant autour du 25ème percentile de la distribution. Bien que la recherche et les analyses soient fondées sur les données de Statistique Canada, les opinions exprimées ne représentent pas celles de Statistique Canada. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : politique familiale, mesures de bien-être, pauvreté, consommation, familles à faible revenu.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Lefebvre, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Politique familiale -- Québec (Province) / Économie du bien-être / Consommation (Économie politique) / Familles pauvres / Pauvreté -- Politique gouvernementale
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 déc. 2015 14:39
Dernière modification: 16 déc. 2015 14:39
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7561

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...