Le backpacking chez les jeunes adultes : une pratique s'inscrivant dans un processus identitaire?

Lampron, Isabelle (2015). « Le backpacking chez les jeunes adultes : une pratique s'inscrivant dans un processus identitaire? » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette recherche porte sur la pratique du backpacking comme un espace de réflexion permettant la mise en acte du processus identitaire chez les jeunes adultes. Dans le cadre de cette recherche, nous avons voulu étudier le sens que prend cette pratique pour les jeunes backpackers occidentaux. Nous nous sommes également intéressées aux transformations identitaires relevées par les backpackers lors de voyages en sac à dos. Comme le plus souvent ces expériences ont lieu à l'âge adulte des jeunes, nous nous sommes également intéressées au lien qui existe entre cette période de transition et la pratique du backpacking. Afin de mieux saisir la réalité des backpackers, nous nous sommes appuyées sur les études réalisées par Cohen (1979), Demers (2009; 2011) et Lachance (2007, 2008, 2008, 2011, 2012). Cette recherche se situe au croisement entre la sociologie de l'individu, inspirée par les travaux de Martuccelli et de Giddens, et la socio-anthropologie de la jeunesse de Jocelyn Lachance. Nous y inscrivons le concept d'identité élaboré par Erikson (1968) pour parler de la période de transition à l'âge adulte. Huit backpackers ont été rencontrés à Utila, au Honduras, lors de leur voyage en sac à dos. Des entretiens individuels semi-dirigés ont été menés pour mieux comprendre le sens qu'ils donnent à leur expérience. L'analyse thématique de leurs récits montre que les liens rapides d'affiliation et de désaffiliation vécus au cours d'un voyage de ce type représentent un terrain privilégié pour tester les nouveaux rôles sociaux associés à l'âge adulte (Lachance, 2009; Deakin, 2007) dont l'importance est cruciale lors du développement identitaire (Erikson, 1968). Même si le backpacker constate plusieurs changements identitaires concrets pendant son expérience, c'est davantage la quête d'authenticité qui apparaît comme plus significative. Même si l'authenticité de l'expérience du backpacker est plus romancée dans sa perception que dans la réalité, la volonté et la perception de vivre des expériences authentiques demeure. La recherche d'expériences authentiques, à travers la rupture d'avec ses proches, la mise à l'épreuve de soi et la rencontre de l'autre permet au backpacker de cerner un moi qu'il qualifie d'authentique. Ainsi, l'espace réflexif que permet le backpacking permet un repositionnement identitaire. De plus, la volonté du backpacker de s'inscrire dans une contre-culture l'amène à se questionner sur la cohérence de ses choix en fonction de la définition qu'il fait de lui-même. Dans certains cas, ce questionnement amène le backpacker à faire certains changements personnels. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : backpacking, voyage, jeunesse, passage à l'âge adulte, transition, identité, réflexivité, authenticité, mise à l'épreuve de soi, travail social.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Doucet, Marie-Chantal
Mots-clés ou Sujets: Randonnée sac au dos / Jeunes adultes / Voyageurs -- Attitudes / Identité (Psychologie) / Changement (Psychologie) / Passage à l'âge adulte
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 déc. 2015 14:50
Dernière modification: 18 déc. 2015 14:50
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7588

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...