Repenser l'agenda-setting à l'ère des médias socionumériques : étude de cas sur Twitter

Arsenault, Mathieu (2015). « Repenser l'agenda-setting à l'ère des médias socionumériques : étude de cas sur Twitter » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (19MB)

Résumé

Ce mémoire s'intéresse aux nouveaux rapports d'influence introduits par les médias socionumériques, en particulier Twitter, par la réévaluation de la théorie de l'agenda-setting de McCombs et Shaw, conceptualisé au tournant des années 1970. Les aspects ouverts et accessibles de Twitter représentent la possibilité d'une plus grande visibilité pour des sujets peu ou pas couverts par les médias de masse. Nous proposons d'une part de s'interroger sur la pertinence de la théorie pour éclairer les rapports de pouvoir actuels et d'autre part nous cherchons à savoir s'il existe de nouveaux rapports d'influence en matière d'agenda-setting liés aux règles de fonctionnement et aux pratiques au sein des médias socionumériques. La clé pour comprendre les enjeux est d'étudier l'évolution du gatekeeping, à savoir qui contrôle l'information et comment les pratiques se transforment. Pour comprendre le phénomène, nous nous intéressons aux mots-clics (hashtags) sur Twitter, qui sont ici conceptualisés comme des sujets d'actualité au sens de l'agenda-setting. Une étude de cas de six mots-clics traitant de l'actualité sociopolitique québécoise francophone, incluant une observation participante périphérique et une analyse de contenu, permet d'évaluer les acteurs, le type de contenu et les sources d'information utilisées dans les publications. Les milliers de tweets observés et analysés de façon quantitative et qualitative sont extraits des mots-clics suivant : #polQC, #CEIC, #UPAC, #budget2014, #Normandeau et #Orsainville. Ce qui ressort de cette étude est d'abord la complexité du phénomène, mais aussi les nuances que nous devons apporter devant l'aspect révolutionnaire des médias socionumériques. Les acteurs du gatekeeping changent, car plus de citoyens ont la possibilité de créer et de partager du contenu, en s'inspirant à même les sources d'information brute. Toutefois, notre recherche démontre la prégnance qu'occupent les médias de masse même sur Twitter, reconduisant en partie les rapports d'influence et les effets d'agenda-setting qui existent hors ligne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : agenda-setting, gatekeeping, Twitter, médias socionumériques, mot-clic (hashtag)

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Mondoux, André
Mots-clés ou Sujets: Twitter / Médias -- Influence / Médias sociaux / Gatekeeping / Mot-clic
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 déc. 2015 18:22
Dernière modification: 21 déc. 2015 18:22
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7609

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...