Le hacktiviste : entre bidouilleur et cyberterroriste

Letellier, Anne-Sophie (2015). « Le hacktiviste : entre bidouilleur et cyberterroriste » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (47MB)

Résumé

Ce mémoire s'intéresse à l'appropriation des technologies de l'information et de communication (TIC) par des groupes militants hacktivistes. Le hacktivisme (Jordan & Taylor, 2004; Coleman, 2012) est ici compris comme un usage tactique (de Certeau, 1990) des TIC dans un contexte de militance. En étudiant spécifiquement le cas l'Operation : Payback menée par le collectif Anonymous, cette recherche s'intéresse spécifiquement aux luttes sémantiques entourant le cadrage des mobilisations hacktivistes et des militants qui y prennent part. Effectivement, l'objectif principal est d'étudier de quelles manières les écarts entre le discours des médias de masse américains et celui des militants met en scène et véhicule des relations de pouvoir relatives non seulement à la gouvernance du cyberespace, mais à l'expansion de l'environnement stratégique néolibéral (de Certeau, 1990) dans son ensemble. À travers une analyse critique du discours, nous avancerons que les mobilisations d'Anonymous défient non seulement les codes techniques relatifs à l'usage des technologies numériques, mais aussi ceux relatifs aux normes culturelles de l'environnement stratégique néolibéral, notamment par l'importance de la notion de l'anonymat dans l'esthétisme et les pratiques organisationnelles du collectif. Les discours étudiés permettent finalement de mettre en scène des rapports de pouvoir où la notion de l'anonymat est centrale. En premier lieu, elle permet de mettre de l'avant, dans le discours des médias, l'image d'un collectif opaque, mystérieux et donc menaçant pour l'ordre en place. Ensuite, elle est nécessaire à l'édification de l'identité inclusive et idéologiquement perméable d'Anonymous et permet au collectif de se poser en tant que force transgressive en se dérobant aux pratiques de surveillance inhérentes au monde numérique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : hacktivisme, analyse de discours, Anonymous, désobéissance civile électronique, technologies numériques.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Mondoux, André
Mots-clés ou Sujets: Anonymous (Mouvement) / Hacktivisme -- Études de cas / Pirates informatiques -- Activité politique / Désobéissance civile / Contre-culture / Analyse critique du discours / Technologies de l'information et de la communication
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 déc. 2015 18:45
Dernière modification: 21 déc. 2015 18:45
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7616

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...