Les problèmes d'insomnie suite aux traitements de la cooccurrence du trouble panique avec agoraphobie et du trouble d'anxiété généralisée

Cousineau, Héloïse (2015). « Les problèmes d'insomnie suite aux traitements de la cooccurrence du trouble panique avec agoraphobie et du trouble d'anxiété généralisée » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (79MB)

Résumé

L'insomnie se présente fréquemment en concomitance avec les troubles anxieux. Chez les individus souffrant à la fois d'insomnie et d'un trouble anxieux, le trouble panique avec agoraphobie (TPA) et le trouble d'anxiété généralisée (TAG) semblent être les deux diagnostics les plus souvent rencontrés. De plus, malgré le fait que la comorbidité entre troubles anxieux touche la majorité des cas en milieux cliniques, elle est rarement prise en compte dans les études sur l'insomnie. Qui plus est, le TPA et le TAG se trouvent parmi les troubles anxieux se présentant les plus fréquemment en comorbidité. Toutefois, il n'existe aucune donnée sur la prévalence et la nature de l'insomnie chez les patients avec un TPA et un TAG en comorbidité. D'autre part, à travers la littérature sur l'efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour les troubles anxieux, une quantité infime d'étude a examiné son impact sur l'insomnie concomitante. L'objectif principal de la présente étude vise à évaluer l'impact de la TCC pour le TPA ou le TAG sur l'insomnie concomitante chez les patients qui présentent un TPA et un TAG en comorbidité. L'étude vise également trois objectifs exploratoires, soit : d'évaluer la prévalence et le tableau clinique de l'insomnie, d'examiner les associations entre l'insomnie et l'anxiété et d'explorer la valeur de différentes variables dans la prédiction des changements observés sur l'insomnie pendant et après le traitement. Cent vingt-cinq participants présentant un TPA et un TAG en comorbidité (c.-à-d. TPA primaire et TAG secondaire ou TAG primaire et TPA secondaire) ont été assignés à l'une des deux conditions de traitement. La première condition consistait en une TCC conventionnelle pour traiter le TPA ou le TAG selon le trouble primaire du participant (c.-à-d. une TCC conventionnelle pour le TPA pour les participants avec un TPA primaire; une TCC conventionnelle pour le TAG pour ceux avec un TAG primaire). La deuxième condition offrait une TCC adaptée pour traiter simultanément la comorbidité entre le TPA et le TAG (c.-à-d. le même traitement peu importe le trouble primaire). L'insomnie a été mesurée avant et après le traitement à l'aide d'une entrevue diagnostique, un questionnaire standardisé et un journal quotidien du sommeil. Le chapitre I constitue une introduction des principaux concepts et problématiques du programme de recherche. Il offre un cadre théorique et une présentation de l'état des connaissances actuelles servant de base à l'expérimentation. Le chapitre II traite de la prévalence et des caractéristiques cliniques de l'insomnie chez les individus avec un TPA et un TAG concomitant. Il s'intéresse également aux relations entre l'insomnie, l'anxiété et la dépression avant le traitement. Les résultats révèlent la présence d'un diagnostic d'insomnie chez 68% des participants. Les corrélations entre l'insomnie et l'anxiété sont petites et celles entre l'insomnie et les symptômes dépressifs modérées. L'insomnie s'avère donc très fréquente chez les patients avec un TPA et un TAG en comorbidité, mais il semble qu'elle évolue de façon indépendante à l'anxiété. Le chapitre III examine l'impact des TCC sur l'insomnie concomitante. Les résultats démontrent que les TCC ont un effet statistiquement significatif sur la diminution de la sévérité de l'insomnie et du nombre d'éveils, sur l'augmentation de l'efficacité du sommeil et sur l'amélioration de la qualité du sommeil (TJ2 =.58). Toutefois, parmi les participants qui avaient de l'insomnie avant le traitement, 33% ont toujours un diagnostic d'insomnie après le traitement, et la majorité (63%) présente de l'insomnie résiduelle. D'autre part, les changements de sévérité du trouble primaire (TPA ou TAG) et des symptômes dépressifs ont été identifiés comme prédicteurs des changements de sévérité de l'insomnie. Les résultats présentés au chapitre I et II soulignent l'importance d'évaluer l'insomnie et de l'inclure dans le plan de traitement lors de la gestion des patients avec un TPA et un TAG concomitant. De plus, ils suscitent des interrogations fertiles pour la recherche à propos des facteurs responsables du maintien de l'insomnie après un traitement efficace des troubles anxieux. Finalement, le chapitre IV présente une discussion générale des résultats en considérant des aspects théoriques, cliniques et méthodologiques. Il propose également des pistes pour les recherches futures. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Insomnie, perturbations du sommeil, trouble panique avec agoraphobie, trouble d'anxiété généralisée, thérapie cognitivo-comportementale, comorbidité.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Marchand, André
Mots-clés ou Sujets: Thérapie cognitive / Insomnie / Trouble panique / Agoraphobie / Angoisse / Traitement / Comorbidité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 déc. 2015 14:55
Dernière modification: 22 déc. 2015 14:55
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7627

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...