L'intervention féministe : les propos de celles qui l'ont pratiquée

Dagenais, Julie (2015). « L'intervention féministe : les propos de celles qui l'ont pratiquée » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (36MB)

Résumé

L'objectif principal de cette recherche est de recueillir les propos d'intervenantes qui ont pratiqué l'intervention féministe dans les maisons d'hébergement, les centres de femmes et les centres d'aide pour victimes d'agression sexuelle. La question qui sous-tend cette recherche est la suivante : Comment les intervenantes parlent-elles de l'intervention féministe pratiquée dans un organisme pour femmes? L'étude s'articule autour de trois objectifs spécifiques : 1. Se pencher sur les difficultés que représente le travail d'intervention dans les organismes pour femmes; 2. Examiner la manière dont les intervenantes féministes abordent les difficultés vécues dans l'intervention auprès des femmes; 3. Explorer comment elles conçoivent la relation intervenante-femme. Ce mémoire aborde en premier lieu la problématique qui propose un état des connaissances de l'intervention féministe. Il expose par la suite le cadre d'analyse qui s'insère dans le courant du constructionnisme social. Puis, il est question de la méthodologie. Dans cette étude exploratoire et qualitative, des entrevues individuelles semi-dirigées ont été menées auprès de sept répondantes qui ont pratiqué l'intervention féministe. Ce mémoire fait ensuite place à la présentation des résultats et à l'analyse. Cette étude vient corroborer des difficultés soulevées par d'autres auteures quant au travail dans les organismes pour femmes et souligne le langage imprégné d'impuissance de certaines intervenantes lorsqu'elles les abordent. Par ailleurs, cette recherche lève le voile sur les limites de l'intervention féministe. Elle met en relief que celles-ci peuvent amener les intervenantes à vivre un sentiment d'échec et d'impuissance dans leurs interventions, puis que ces dernières se montrent hésitantes quant à la mise en acte de l'intervention féministe. Les analyses dévoilent également que le rôle des intervenantes comporte une dimension autoritaire. Enfin, cette étude mène vers une compréhension de la relation intervenante-femme qui diffère de ce que la littérature propose généralement concernant l'intervention féministe. Il est entre autres révélé que cette relation est marquée d'un certain pouvoir, mais qu'il y a un malaise à aborder cette dimension. Pour terminer, la conclusion dégage quelques pistes de réflexion pour de futures recherches : l'importance pour les intervenantes de se situer comme des actrices mettant en œuvre des stratégies pour appréhender leurs difficultés et rendre visible leur réalité, la nécessité de poursuivre une réflexion concernant la conceptualisation de l'intervention féministe et enfin, la pertinence d'explorer la manière dont les intervenantes féministes se représentent le pouvoir. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : intervention, intervention féministe, féminisme, intervenante féministe, femmes, relation égalitaire, relation d'aide, travail social.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Harper, Elizabeth
Mots-clés ou Sujets: Femmes -- Services / Femmes -- Counseling / Thérapie féministe / Féminisme / Travailleuses sociales -- Attitudes / Relations travailleur social-client / Maisons d'hébergement pour femmes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 janv. 2016 15:32
Dernière modification: 06 janv. 2016 15:32
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7669

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...