La guerre en Afghanistan vue de l'intérieur : les relations civilo-militaires sous Barack Obama

Choquette-Landry, Marilyne (2015). « La guerre en Afghanistan vue de l'intérieur : les relations civilo-militaires sous Barack Obama » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

Ce mémoire s'intéresse aux relations civilo-militaires sous Barack Obama dans le cas de la guerre en Afghanistan. Il vise à faire ressortir les interactions entre le président et les généraux responsables de l'intervention américaine dans la prise de décision. Son objectif est double : faire état des relations civilo-militaires entourant ce cas précis de 2009 à 2012, puis faire ressortir les facteurs qui ont structuré ces interactions. Dans un premier temps, ce travail démontre que de janvier 2009 à juin 2010, l'administration Obama s'apparentait davantage à une suprématie professionnelle (militaire) en ce qui a trait au processus décisionnel devant déterminer la stratégie à adopter en Afghanistan. La décision du sursaut prolongé en décembre 2009, dans l'optique d'une contre-insurrection, ainsi que les nombreuses insubordinations des généraux pour orienter le conflit, en sont les principaux éléments. À compter de juin 2010, les relations civilo-militaires sont passées à une suprématie civile, allant de pair avec une réorientation stratégique pour l'Afghanistan vers des moyens de contre-terrorisme. Le recours croissant aux drones et aux forces spéciales, combiné au retrait progressif des troupes américaines, va en ce sens. Dans un second temps, le changement au niveau des relations civilo-militaires est expliqué en partie par le caractère présidentiel de Barack Obama. Ses facteurs cognitifs ont d'abord offert aux généraux l'opportunité de s'immiscer dans la prise de décision, amenant ensuite Obama à adapter sa structure décisionnelle en la centralisant à la Maison-Blanche. De cette façon, les militaires ont été évincés du cercle décisionnel restreint de la formulation de la stratégie pour l'Afghanistan. Par conséquent, ce mémoire se veut une étude de cas et se fonde sur les concepts d'autorité civile, provenant des contributions théoriques sur les relations civilo-militaires, et de caractère présidentiel, issu du champ d'étude du processus décisionnel en politique étrangère américaine. La combinaison de ces éléments permet de décortiquer le processus décisionnel et d'adopter un niveau d'analyse individuel qui prend en considérations la subjectivité du décideur pour comprendre en partie l'évolution des relations civilo-militaires sous Obama. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : relations civilo-militaires, Afghanistan, Barack Obama, processus décisionnel, caractère présidentiel, contre-insurrection, contre-terrorisme.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: David, Charles-Philippe
Mots-clés ou Sujets: Obama, Barack / Guerre en Afghānistān, 2001- / Relations pouvoir civil-pouvoir militaire / Intervention (Droit international) / Prise de décision / États-Unis -- Relations extérieures -- 21e siècle
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 janv. 2016 19:50
Dernière modification: 08 janv. 2016 19:50
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7685

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...