Colère, violence verbale et misanthropie : la subjectivité menacée dans Calomnies et Les dits d'un idiot de Linda Lê

Chevalier, Kim Anh (2014). « Colère, violence verbale et misanthropie : la subjectivité menacée dans Calomnies et Les dits d'un idiot de Linda Lê » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB)

Résumé

Le présent mémoire s'intéresse au déploiement de la colère, de la violence verbale et de la misanthropie en tant que formes de vie et modes relationnels dans Calomnies et Les Dits d'un idiot de Linda Lê. L'objectif est d'analyser les manières dont les personnages de ces deux romans font appel aux trois notions nommées précédemment pour défier une première violence : celle des autres à leur égard. Constamment sur leurs gardes, entre excès et contradictions, les personnages cherchent, avec plus ou moins de succès, à se soustraire à l'emprise et à la menace d'autrui. L'étude fait ainsi apparaître une des caractéristiques de l'écriture de Lê, celle qui se construit sur l'ambivalence et l'absolu. En effet, son esthétique se donne à lire comme une écriture du paradoxe et du risque, au sens où les personnages n'évoluent jamais dans une zone de confort. Au contraire, l'intranquillité les caractérise. L'argumentation est structurée en trois chapitres. Le premier expose notre grille de lecture, analysant les rôles de la colère, de la violence verbale et de la misanthropie. Il mettra en évidence l'absence notoire de la question de la catharsis ainsi que les nombreux paradoxes découlant de ces trois postures. Pour ce faire, nous convoquerons majoritairement des théories littéraires, mais nous puiserons également dans d'autres disciplines telles que la psychologie et la philosophie. Le deuxième chapitre propose l'étude de Calomnies et montre que les personnages de ce roman utilisent la colère, la violence verbale et la misanthropie comme des postures d'affrontement : ils se dressent avec fermeté devant leurs détracteurs, refusant le discours que les autres portent sur eux, pour tenter de se (re)définir par leurs propres moyens, à partir de leur marginalité. Le dernier chapitre est consacré aux Dits d'un idiot, dans lequel nous assistons au spectacle de subjectivités flamboyantes et de relations interpersonnelles tumultueuses. Nous y étudions la manière dont ces personnages s'apparentent à des funambules marchant entre deux abîmes, convoquant la colère, la violence verbale et la misanthropie comme perches pour les aider à garder un équilibre, aussi fragile soit-il. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : colère, violence verbale, misanthropie, Linda Lê, Calomnies, Les Dits d'un idiot, paradoxe, excès.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Saint-Martin, Lori
Mots-clés ou Sujets: Lê, Linda -- Critique et interprétation / Calomnies / Les dits d'un idiot / Colère dans la littérature / Invectives dans la littérature / Misanthropie dans la littérature
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 janv. 2016 19:08
Dernière modification: 11 janv. 2016 19:08
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7693

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...