Le travail de l'existence dans le film Bleu de Krzysztof Kieslowski : une analyse phénoménologique

Alix, Isabelle (2011). « Le travail de l'existence dans le film Bleu de Krzysztof Kieslowski : une analyse phénoménologique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (27MB)

Résumé

Cet essai se propose de traiter du travail (de l'existence) à travers une lecture phénoménologique du film Bleu, de Krzysztof Kieslowski. Il est divisé en sept chapitres. Nous avons commencé par introduire Bleu et ce qu'il « présente » : la liberté, la perte, la mort. Nous suivons donc, séquence par séquence, une femme endeuillée prise dans cette situation d'irréversibilité. Puis nous entrons dans le chapitre de la phénoménologie où nous constaterons que le monde dans lequel évolue l'héroïne en question s'ouvre à nous. Que le monde en question nous fait revoir nos connaissances savantes sur le deuil, sur son travail et sur l'existence. Évidemment, Freud nous accompagnera ici : il est à l'origine même de nos réflexions sur le « travail » et sur le « deuil ». Puis, un chapitre sur la méthode nous met en chemin, là où le Dasein et l'art nous permettent d'apprendre que nous ne verrons pas Bleu que d'une perspective technique, mais de celle de l'existence, où nous pourrons de manière originale peut-être nous demander : que devient le travail lorsqu'il est interrogé à la lumière de l'existence, à travers l'art? Grâce à son déploiement et à son ouverture, Bleu nous a permis dans les chapitres suivants d'ouvrir des questions portant sur le pardon, la mémoire, l'oubli et le souvenir qui font tous inévitablement partie de nos vies. Pour conclure, il est un dernier chapitre sur une partition musicale dont l'importance dans le travail de l'existence de l'héroïne du film a mérité une attention toute particulière. Certes nous avons donné un cadre à notre essai, mais nous avons, avant toute technique, avant toute création de structure (telle la création des chapitres) suivi l'œuvre elle-même, son parcours. Notre ouvrage, cent fois remis sur le métier, est bel et bien tissé d'un fil conducteur, mais il est de l'ordre du chemin, du sentier. Parfois tout nous est apparu clairement, d'autres fois, tout s'est recouvert. Il a alors fallu rebrousser chemin, répéter les mêmes gestes pour enfin aller de l'avant. Nous avons jugé bon pour accomplir ce travail, cette analyse d'une œuvre d'art, d'être accompagnés de penseurs, autant en philosophie qu'en psychologie, qui ont traité des questions qui nous ont interpellés. Leurs sagesses combinées nous ont facilité la tâche, l'ont rendue plus sensible et plus facile à raconter. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Bleu, phénoménologie, art, travail, deuil, pardon, souvenir, mémoire, partition musicale.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Thiboutot, Christian
Mots-clés ou Sujets: Kieslowski, Krzysztof -- Critique et interprétation / Trois couleurs, bleu (Film cinématographique) / Existence (Philosophie) / Phénoménologie et art / Perte (Psychologie) au cinéma / Travail de deuil
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 févr. 2016 18:31
Dernière modification: 11 févr. 2016 18:31
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7730

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...