La littérature épistolaire contemporaine : renaissance et éclatement

Sans Cartier, Édith (2005). « La littérature épistolaire contemporaine : renaissance et éclatement » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (29MB)

Résumé

Ce mémoire présente une étude de la fiction épistolaire contemporaine et de ses principales caractéristiques. Basé sur un travail d'observation du champ littéraire qui réfute le caractère moribond attribué au genre par plusieurs théoriciens, il a pour principaux objectifs de prouver la réémergence du genre, de démontrer l'originalité et l'éclatement de la production contemporaine, et de poser quelques bases théoriques dans un champ qui n'a pas encore été étudié dans sa globalité. De nombreux exemples, tirés d'un corpus composé de 20 courtes œuvres épistolaires publiées, pour la plupart, depuis 1990, illustrent les différents enjeux abordés. Le premier chapitre expose les particularités essentielles de la littérature contemporaine, qui trouvent un écho dans la production épistolaire. Les principales caractéristiques étudiées sont : l'éclatement des genres, qui a permis la formation des œuvres hybrides; l'importance de la technologie, qui a mené à l'élaboration de nouvelles formes matérielles (le livre-objet, le récit illustré et la bande dessinée) et à la création de nouveaux moyens de communication écrite (le courriel et la télécopie); et le retour aux œuvres parues pendant l'âge d'or de la littérature épistolaire. Le deuxième chapitre se penche sur la matérialité des œuvres épistolaires contemporaines, qui constitue la principale innovation du genre. En effet, la lettre est maintenant utilisée à la fois en tant que discours et en tant qu'objet. Un bref parcours de l'évolution du contexte historique montre que les progrès dans le domaine de la reproduction ont permis l'intégration de l'illustration et du collage aux œuvres, ainsi que l'élaboration dans le roman d'une mise en pages reprenant celle de la vraie lettre. Les enjeux engendrés par cette nouvelle utilisation de la matérialité, qui reprennent souvent des topoï de la littérature épistolaire canonique, sont ensuite étudiés. Le troisième chapitre s'attache au discours des œuvres épistolaires contemporaines, en questionnant certains éléments fondamentaux de la littérature par lettres. La double énonciation inhérente au genre est évaluée à travers, d'une part, la tentative d'authentification souvent présente dans les œuvres par lettres et, d'autre part, le voyeurisme qui caractérise la situation du lecteur, deux aspects repensés par les auteurs contemporains. L'autoreprésentation du personnage est ensuite analysée; une attention particulière est portée à l'intimité qui caractérise le discours de la lettre. Le dernier point traité est la relation entre le destinateur et le destinataire, plus particulièrement les types de discours (la lettre d'amour, par exemple) et la rhétorique épistolaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : épistolaire, lettre, matérialité, littérature contemporaine, éclatement des genres

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Desjardins, Lucie
Mots-clés ou Sujets: Roman épistolaire -- 20e siècle -- Histoire et critique / Lettres (Genre littéraire) dans la littérature
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 févr. 2016 20:02
Dernière modification: 15 févr. 2016 20:02
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7736

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...