Interrelation entre qualité musculaire, activité physique et capacité fonctionnelle chez des personnes âgées de 50 ans et plus

Barbat, Sébastien (2015). « Interrelation entre qualité musculaire, activité physique et capacité fonctionnelle chez des personnes âgées de 50 ans et plus » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (74MB)

Résumé

La qualité musculaire (ou le ratio de la force musculaire par unité de quantité musculaire) est un indicateur de la fonction musculaire qui émerge comme un potentiel indice clinique du risque de présenter des incapacités fonctionnelles. Néanmoins, les évidences sont contradictoires. La relation entre la qualité musculaire et la capacité fonctionnelle semble, entre autres, être influencée par le niveau d'obésité, l'âge et le sexe des sujets. D'autre part, la qualité musculaire étant liée à la capacité fonctionnelle, un certain nombre d'études s'est penché sur les effets de l'activité physique sur la qualité musculaire, dans l'objectif de la maintenir ou de l'augmenter et donc de prévenir le développement d'incapacités fonctionnelles avec le vieillissement. Néanmoins, la majorité de ces études a été menée dans un environnement très contrôlé qui ne reflète pas la pratique d'activité physique dans un contexte naturel. Au travers des présents travaux de recherche, nous tentons tout d'abord de clarifier la relation entre la qualité musculaire et la capacité fonctionnelle, notamment en étudiant l'influence de l'âge, de l'obésité et du sexe sur cette relation. Nous tentons ensuite de déterminer le lien entre une pratique d'activité physique menée dans un contexte naturel et la qualité musculaire. Pour compléter ces objectifs, les données de deux cohortes ont été utilisées; 1) la cohorte EPIDOS, qui est composée de 1462 femmes âgées de 75 ans et plus de la région de Toulouse (France) et 2) la cohorte YMCA, qui est composée de 525 hommes et femmes âgés de 50 ans et plus, membres des YCMA de Montréal (Canada). Dans chacune de ces deux cohortes, la force musculaire (Force de préhension et des extenseurs du genou), la composition corporelle (DXA) et la capacité fonctionnelle ont été évaluées. Deux indices de qualité musculaire ont été obtenus en divisant la force de préhension et la force des extenseurs du genou par la masse maigre des bras et des jambes, respectivement. De plus, nous avons établi les habitus en matière d'activité physique de chacun des participants de la cohorte YMCA. Tout d'abord, nos résultats confirment que le lien entre la qualité musculaire et la capacité fonctionnelle existe. Néanmoins, cette relation est significativement influencée par l'âge et le degré d'obésité. Nos résultats révèlent également que, bien que la qualité musculaire soit liée à la capacité fonctionnelle, elle n'est pas le meilleur prédicteur des incapacités fonctionnelles. La force relative au poids corporel s'avère être un indicateur plus juste, et à l'avantage d'être cliniquement plus accessible, notamment si elle repose sur une mesure de force de préhension. Concernant les effets d'une activité physique pratiquée dans un contexte naturel, nos résultats montrent que les activités en résistance exercent un effet bénéfique à long terme sur la qualité musculaire, alors que les activités aérobies ont un effet bénéfique à court terme au-delà de 60 ans. Néanmoins, les effets d'une activité pratiquée dans un contexte naturel sont très modérés comparativement aux effets obtenus dans le cadre d'un programme d'activité physique contrôlé et supervisé. Ces résultats suggèrent un certain nombre de points. Dans un contexte clinique, la force relative au poids corporel semble être un outil plus adapté que la qualité musculaire pour détecter des individus à risque de présenter des incapacités fonctionnelles. La qualité musculaire n'est pas pour autant à négliger. D'après nos résultats, dans l'optique de préserver une bonne capacité fonctionnelle, il est important d'entretenir la qualité musculaire, notamment dans un contexte d'âge avancé et/ou d'obésité. L'activité physique, notamment les activités en résistance et en aérobie, permet d'entretenir la qualité musculaire. D'autre part, l'effet modéré de ce type de pratique en contexte naturel ne devrait pas décourager les gens à s'engager dans des pratiques physiques de loisir. Ces résultats encouragent plutôt la présence de kinésiologues au sein des centres d'entraînement et une interaction plus importante avec ces professionnels qui sauront maximiser les effets bénéfiques de l'activité physique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Qualité musculaire, Activité physique, Capacité fonctionnelle, Personnes âgées, Force musculaire, Composition corporelle.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Aubertin-Leheudre, Mylène
Mots-clés ou Sujets: Muscles -- Vieillissement / Qualité musculaire / Sarcopénie / Force musculaire / Composition corporelle / Capacités fonctionnelles / Condition physique / Exercices / Personnes d'âge moyen / Personnes âgées
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 févr. 2016 22:09
Dernière modification: 24 févr. 2016 22:09
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7806

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...