Un projet-frontière? : le cas de l'Observatoire international du trafic illicite des biens culturels

Lussiez, Emmanuelle (2015). « Un projet-frontière? : le cas de l'Observatoire international du trafic illicite des biens culturels » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Le trafic illicite des biens culturels est un phénomène mondial soulevant des enjeux sociaux, organisationnels, économiques et politiques majeurs. Les acteurs concernés par ce fléau sont multiples : corps policier, douanes, communauté muséale, communauté du marché de l'art, organisations internationales, juristes, administrations publiques... Ce présent mémoire a pour objectif de comprendre comment des acteurs ayant des fonctions et des mandats différents parviennent à collaborer autour d'un objectif commun, à savoir la sauvegarde et la protection du patrimoine culturel matériel mondial. Il analyse en particulier le cas de l'Observatoire international du trafic illicite des biens culturels, un projet collectif coordonné par le Conseil international des musées (ICOM) organisé autour du développement d'une base de données en ligne. Ce mémoire a pour but de démontrer comment l'Observatoire se représente à la fois comme un objet-frontière situé à l'intersection de mondes sociaux hétérogènes permettant leur coopération et comme un projet-frontière en perpétuelle construction, jamais figé et toujours flexible. L'analyse permet de souligner non seulement l'infrastructure technique de connaissances émanant de l'Observatoire, mais aussi la multiplicité d'identités que ce dernier revêt. En outre, elle permet de comprendre comment l'Observatoire est un outil se structurant et s'adaptant selon les besoins, les intérêts et les mandats des différents acteurs de lutte contre le trafic illicite des biens culturels. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Observatoire international du trafic illicite des biens culturels, coopération internationale, objet-frontière, projet-frontière, identités.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Millerand, Florence
Mots-clés ou Sujets: Observatoire international du trafic illicite des biens culturels -- Études de cas / Biens culturels -- Protection / Objets d'art -- Trafic / Coopération internationale / Bases de données / Technologie -- Aspect social
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 mars 2016 15:27
Dernière modification: 08 mars 2016 15:27
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7852

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...