La figure de l'étranger à la frontière États-Unis-Mexique : une analyse anthropo-sociologique de No Country for Old Men et The Three Burials of Melquiades Estrada

Levasseur, Véronique (2015). « La figure de l'étranger à la frontière États-Unis-Mexique : une analyse anthropo-sociologique de No Country for Old Men et The Three Burials of Melquiades Estrada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB)

Résumé

Depuis l'invention du cinéma, la popularité du genre cinématographique du western est indéniable (Rieupeyrout [1964], Bellour [dir.] [1993], Jacquin et Royot [dir.] [1993], Leutrat [2007]). Il est inspiré d'une époque précise de l'histoire américaine, la Conquête du Far West, et est orienté par une théorie politique, The Frontier. Avancée par Frederick Jackson Turner, la frontière est au centre de cette théorie, qui propose que le peuple américain soit né de la conquête de ce territoire sauvage. Bien que le western ait connu une période creuse au milieu des années 1990, il regagne en popularité depuis le début des années 2000. Au visionnage de deux westerns contemporains (No Country for Old Men et The Three Burials of Melquiades Estrada), il appert que la frontière n'est plus l'unique figure dans les westerns et en appelle une autre : celle de l'étranger. Les éléments qui composent le genre sont toujours présents (les personnages, les décors et les thèmes), mais des changements se sont opérés qu'il importe d'étudier. La question de recherche de ce mémoire se pose donc comme suit : Quelles formes prennent la frontière et la figure de l'étranger dans les deux westerns contemporains états-uniens No Country for Old Men et The Three Burials of Melquiades Estrada? De ce questionnement, nous émettons l'hypothèse suivante : 1- que No Country for Old Men et The Three Burials of Melquiades Estrada déploient une frontière moderne, qui n'est plus uniquement un espace sauvage à conquérir, mais bien un territoire habité par une collectivité particulière – née d'un choc de deux cultures – et qu'il faut protéger par la politisation et la militarisation de cette frontière; 2- que la figure moderne de l'étranger dans les deux longs-métrages représente des enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels; et ne se résume plus qu'au référent « danger » de la période du western classique. Dans une perspective anthropologique (Michel Agier) et sociologique (Georg Simmel), nous observons comment les figures de la frontière et celle de l'étranger sont représentées dans ces deux westerns contemporains. Nous examinons quels enjeux actuels (militarisation et politisation de la frontière, l'immigration clandestine, les types d'« hommes-frontière ») il est possible de mettre en relief dans les œuvres mentionnées ci-dessus. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : cinéma, western, frontière, étranger, États-Unis, Mexique

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Boukala, Mouloud
Mots-clés ou Sujets: Westerns -- Histoire et critique / Étrangers au cinéma / Régions frontalières au cinéma / États-Unis -- Frontières -- Mexique / No country for old men / The Three Burials of Melquiades Estrada
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 mars 2016 17:47
Dernière modification: 10 mars 2016 17:47
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7855

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...