La perception du travail en équipe dans un contexte d'apprentissage expérientiel chez les étudiants de l'École Polytechnique de Montréal

Gosselin-Picard, Eveline (2015). « La perception du travail en équipe dans un contexte d'apprentissage expérientiel chez les étudiants de l'École Polytechnique de Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Le travail en équipe occupe une place importante dans le travail de l'ingénieur. Afin qu'ils développent les compétences nécessaires à leur travail, les étudiants en ingénierie doivent développer une série de compétences identifiées par le Bureau canadien d'accréditation en programmes de génie. Parmi celles-ci, la compétence liée au travail en équipe doit être développée. Il existe dans plusieurs universités d'ingénierie des projets de grande envergure, où les étudiants doivent travailler en équipe. Toutefois, l'École Polytechnique de Montréal semble être la seule à offrir des cours théoriques portant sur le travail en équipe dans un apprentissage expérientiel en plus d'offrir des projets d'envergure. Contrairement à d'autres approches, l'apprentissage expérientiel nécessite l'implication de l'individu pour favoriser son apprentissage, les dimensions affectives, conatives, d'interaction sociale et cognitive doivent être considérées. Aussi son environnement d'apprentissage et ses capacités réflexives devront être pris en compte. Trois étudiantes et trois étudiants ayant terminé une première année d'étude à l'EPM incluant le cours portant sur le travail en équipe et un projet d'envergure ont été rencontrés lors d'une entrevue de 60 à 90 minutes. Lors de cette entrevue, les participants ont été questionnés sur leur perception générale du travail en équipe, les compétences requises, les difficultés rencontrées et les solutions déployées lors de leur projet intégrateur, les apprentissages réalisés et les moments où ils ont déployé certaines réflexions. Les résultats démontrent une grande cohérence entre les perceptions des étudiants, les aspects enseignés et les compétences ciblées par l'EPM à l'égard du travail en équipe. Les étudiants semblent avoir développé les compétences cognitives nécessaires au travail en équipe. Les interactions sociales et l'environnement semblent favorables à l'apprentissage. Certains blocages au niveau du déploiement de nouveaux comportements et lors du processus réflexif semblent présents et attribuables principalement au manque d'espace de réflexion pour les participants et au stress lié à la fin de projet. À cet égard, la mise sur pied d'un processus d'évaluation en fin de projet, favorisant la réflexion sur les apprentissages, permettrait de maximiser le processus réflexif de l'apprenant. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Travail en équipe, perception, apprentissage expérientiel, compétences, réflexivité.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Tremblay, Mireille
Mots-clés ou Sujets: Enseignement -- Travail en équipe / Étudiants -- Attitudes / Apprentissage expérientiel / Écoles d'ingénieurs
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mars 2016 18:29
Dernière modification: 14 mars 2016 18:29
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7861

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...