L'orientalisme : théorie de l'invention de l'Occident et stratagèmes de l'éclipse de l'Orient

Ayachi, Monia (2015). « L'orientalisme : théorie de l'invention de l'Occident et stratagèmes de l'éclipse de l'Orient » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (35MB)

Résumé

L'orientalisme en tant que science qui se consacre à la connaissance de l'Orient en période médiévale serait un phénomène qui incarne la théorie de l'invention de l'Occident lui-même. De ce point de vue, il nous renseigne sur l'espace qu'occupe la rivalité et le rapport de force religieux dans le conflit entre les deux mondes et ses différentes manifestations ainsi que les stratagèmes entrepris par l'Occident dans ses factions religieuses et politiques pour s'autocréer et réaliser sa suprématie qu'il n'a pu concrétiser par les guerres de croisades vouées à l'échec. L'érudition était le moyen efficace qui a été développé durant des siècles pour reconquérir l'Orient chrétien envahi par les musulmans avec l'avènement de l'Islam considéré dorénavant comme sujet d'hérésie et de diabolisation et ses sources scripturaires comme éléments de réfutation? Une scission politico-religieuse pour réformer l'Ancien Monde en deux mondes distincts s'avère capitale pour la création de l'Occident. L'Europe judéo-chrétienne et gréco-romaine émerge d'une théorisation des patrimoines et des civilisations antérieures qui exclut tout apport de la civilisation arabo-musulmane, principal élément civilisateur de la période médiévale tandis qu'étymologiquement, l'Europe ne s'est construite qu'en rapport à l'Islam. L'orientalisme ne serait donc pas uniquement une découverte de l'Orient, mais une entreprise de savoir et d'érudition qui vise à reconquérir l'assimilation des chrétiens dans l'espace musulman et maîtriser sa domination de l'Orient en alternant sa religion et son savoir. Des stratagèmes ont été mis en place pour assurer le clivage de la région et ériger deux zones opposées par leur culture, religion, mode vie, etc... appelé dans ma recherche théorie de l'invention de l'Occident, car son but était la construction de la zone européenne en contrepartie de l'éclipse de la zone orientale musulmane. De ce fait, il apparaît que l'Orientalisme dépasse les limites d'être une science pour s'imposer comme une industrie d'envergure par l'érudition pour la stabilité de l'Occident et la reconquête du patrimoine historique chrétien. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Orientalisme, théorie de l'invention de l'Occident, éclipse de l'Orient, stratagèmes, réfutation, érudition, rivalité religieuse

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Thériault, Joseph Yvon
Mots-clés ou Sujets: Orient et Occident / Religion et politique / Christianisme -- Relations -- Islam / Moyen-Orient -- Étude et enseignement
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mars 2016 20:41
Dernière modification: 14 mars 2016 20:41
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/7885

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...