Patrimonialiser les mémoires sensibles

Lavorel, Marie (2014). « Patrimonialiser les mémoires sensibles » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Ma thèse vise à comprendre le processus de patrimonialisation des mémoires sensibles contemporaines liées à des évènements historiques traumatiques. Nous avons observé et analysé la mise en patrimoine, au sein d'un musée d'histoire et de société, d'un événement historique contemporain impliquant la mort, la destruction, la violence tel que la déportation, la guerre, les génocides. Ce projet de recherche a pour objectif de rendre compte du processus de patrimonialisation des mémoires sensibles qui s'opère à partir des différentes modalités de transmission d'un passé complexe. Il s'agit de comprendre à partir d'une situation réelle le fonctionnement des configurations médiatiques qui permettent d'assurer à partir du présent et au sein d'une institution culturelle le maintien d'une continuité temporelle et symbolique. Nous nous plaçons d'un point de vue anthropologique et communicationnel. Nous envisageons le patrimoine sous l'angle relationnel en nous intéressant à la question de la transmission entre les hommes. Nous l'envisageons comme une pratique sociale et symbolique qui met en scène et cadre au sein de l'espace public différents acteurs qui se partagent la construction d'un imaginaire social en vue de maintenir une continuité temporelle et une cohésion sociale. Depuis plus de 40 ans, nous observons au sein de l'espace public une prolifération des institutions muséales et centres d'interprétations dédiées aux guerres et aux génocides du XXe siècle. Parallèlement, on assiste à un véritable boum des études sur l'histoire et la mémoire de ces périodes conflictuelles s'intéressant à la mémoire individuelle et collective de ces évènements, à leur médiatisation, à leur institutionnalisation et leur mise en communication. Entre conservation et médiatisation des traces des conflits, et démarche compréhensive et interprétative, la guerre et sa manifestation la plus violente, les génocides, sont au cœur d'une entreprise de « mise en lumière de leur sens » discutée et élaborée tant par les experts que les acteurs sociaux. À partir d'un terrain principal effectué au Musée de la Résistance et de la Déportation qui nous a permis de suivre la totalité de l'actualisation de l'espace d'exposition dédié à la déportation, nous avons cherché à répondre à la question suivante : comment l'écriture patrimoniale d'une mémoire sensible s'élabore, transcendant ainsi les ruptures de lien, de sens et de temps qu'elle contient de par sa nature traumatique. Nous avons observé et analysé ce processus de patrimonialisation particulier mettant en scène un dispositif participatif muséologique selon trois axes, relationnel, symbolique et temporel qui suivent selon nous trois niveaux de construction du processus. Le premier axe a eu l'ambition de comprendre ce qui relie les acteurs du dispositif de patrimonialisation entre eux. Le second axe, symbolique, a tenté de répondre à la question suivante : comment le musée par le biais de ce processus de patrimonialisation collaboratif construit du sens à un événement historique indicible et difficilement représentable. Le troisième axe s'est intéressé à la temporalité produite par la patrimonialisation. Le processus analysé révèle le nouveau partage d'autorité qui se dessine entre différents mémoires et différents types de savoirs. Le dispositif de concertation mis en place par le musée est l'occasion pour le porteur de cette mémoire sensible tant du côté des résistants que de la communauté juive de se rencontrer. Il est ainsi possible de penser la déportation non en terme de concurrence des mémoires, mais en terme de partage d'expériences mémorielles différentes qui établit les bases d'une construction possible de valeurs communes. Sur le plan relationnel : Les communautés mémorielles se relient entre elles à travers une reconnaissance de leurs expériences respectives et historien et témoin à travers le processus de concertation proposée par le musée trouvent une reconnaissance de leurs savoirs respectifs. Sur le plan symbolique : Le choix d'incarner cette histoire et d'intégrer l'engagement après-guerre des survivants permet de sortir de la rupture symbolique. Il agit de penser une médiation de valeurs, de proposer un horizon à un événement centré au départ sur la souffrance et la mort. Sur le plan temporel : On sort d'un événement clos sur lui-même, on peut imaginer un pendant, mais surtout un après. Plusieurs de ces résultats complétés avec des enquêtes de terrains secondaires nous ont amenée à nous interroger sur les conditions nécessaires à une mise en patrimoine d'une mémoire sensible. Nous arrivons aux conclusions suivantes : Le processus historiographique doit être abouti ou tout du moins le plus achevé possible pour que la patrimonialisation puisse être opérante, le climat mémoriel équilibré et la demande d'un processus de patrimonialisation doit venir de la communauté mémorielle concernée. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : patrimonialisation, mémoire, déportation, histoire, histoire contemporaine, musée, médiation, patrimoine, espace de communication.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Saouter, Catherine
Mots-clés ou Sujets: Patrimoine historique / Événement / Déportation / Guerre mondiale, 1939-1945 / Mémoire collective / Musées / Médiation culturelle / Représentations sociales
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et formation spécialisées
Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et pédagogie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 avr. 2016 12:54
Dernière modification: 25 avr. 2016 12:54
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8276

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...