Impact de la fusion partielle dans la ségrégation magmatique en contexte de base de croûte continentale fondue : implication dans la construction magmatique et métallogénique du Nord-Est de la Province du Supérieur (NEPS), Québec, Canada

Azevedo, Christophe (2015). « Impact de la fusion partielle dans la ségrégation magmatique en contexte de base de croûte continentale fondue : implication dans la construction magmatique et métallogénique du Nord-Est de la Province du Supérieur (NEPS), Québec, Canada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la Terre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Le comportement géodynamique de la plupart des domaines géologiques constitués de croûte continentale archéenne est actuellement source de débat. Interprétés comme une accrétion latérale d'arcs magmatiques par certains, ces domaines magmatiques sont interprétés comme des produits de fusion par délamination crustale à l'aplomb de larges panaches mantelliques pour d'autres. Cependant dans le NEPS, la réinterprétation géochimique des suites plutoniques différenciées remet en question ces différents modèles. Le NEPS est composé d'une variété d'intrusifs de type TTG, gneiss gris, migmatites, granulites et granites. En utilisant la base de données géochimiques pré-existante du NEPS compilée par le MÉRN, différents types de roche ont été identifiées permettant ainsi de proposer un modèle d'accrétion et de différenciation crustale par : 1) la formation d'une croûte sodique de type TTG avant 2,74 Ga, générée par la fusion partielle d'un précurseur mafique; et 2) la fusion et la ségrégation magmatique intracrustale (après 2,74 Ga), induisant la formation de migmatites, de gneiss appauvris en liquides magmatiques et de granites potassiques tardifs. Ces derniers suivent généralement des discontinuités régionales majeures. La cartographie de paramètres géochimiques traçant des processus magmatiques d'échelle crustale clés (Log EuN/Eu*, Y, ∆Sr, K/Na, Fe2O3/FeO) fait ressortir à l'échelle régionale différents domaines crustaux à l'intérieur de régions composées de croûte fondue enrichie ou appauvrie en liquide magmatique, ou de gneiss tonalitiques produits par fusion à haute ou basse pression. Le NEPS s'est donc formé par une accrétion initiale d'une croûte sodique suivie par un remaniement provoquant la mise en place de granites potassiques tardifs. Cette chronologie relative induit la formation des premiers noyaux cratoniques stables durant l'Archéen. De plus, la fusion partielle à l'échelle crustale est souvent observée dans de nombreuses croûtes modernes post-orogéniques et dans la plupart des croûtes archéennes. Ce processus de ségrégation magmatique s'opère principalement au niveau de la croûte supérieure avec un front de fusion se situant probablement entre 5 et 10 km de profondeur, entraînant des mouvements de produits magmatiques à l'échelle de la croûte. Le magma s'extrait ainsi depuis les parties profondes fondues, migre et se met finalement en place dans les parties crustales superficielles sous formes de plutons supracrustaux. Parallèlement, les niveaux partiellement fondus peuvent être exhumés sous forme de dôme remontant au même niveau structural que des portions de croûte supérieure. Ces processus induisent une différenciation et une séparation géochimique crustale en différents niveaux : 1) un niveau de croûte moyenne partiellement fondue souligné par un gain ou une perte de produits (= liquides) de fusions dans différents domaines; 2) une croûte inférieure restitique typique (= perte de liquide et accumulation de phases magmatiques solides). Ces différents processus magmatiques ainsi que cette stratification crustale à l'échelle du NEPS semblent avoir influé sur la distribution à l'échelle crustale des métaux et de l'état d'oxydation magmatique. Enfin, ces domaines apparaissent corrélés à des indices économiques (Ni, Au, Cu, Mo et U) connus dans la région. Ainsi notre étude fait ressortir la notion de continuum géochimique et donc géologique hors du débat horizontalisme-verticalisme. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Archéen, NEPS, géochimie, TTG, différenciation crustale, fusion partielle intracontinentale.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Jébrak, Michel
Mots-clés ou Sujets: Croûte continentale / Magmatisme / Métallogénie / Province du Supérieur / Géochimie analytique / Intrusions (Géologie) / Archéen / Tonalite-Trondhjémite-Granodiorite (TTG)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 mai 2016 16:41
Dernière modification: 06 mai 2016 16:41
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8306

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...