Représentations de soi et capteurs biométriques : le poids des mHealth comme "technique" de pouvoir

Lavoie-Moore, Myriam (2016). « Représentations de soi et capteurs biométriques : le poids des mHealth comme "technique" de pouvoir » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

Les discours liés à la santé pressent désormais l'individu à maintenir et à maximiser sa santé. Malgré que les déterminants soient d'ordre environnemental, l'individu est présenté comme étant le seul pouvant agir directement sur le maintien d'un poids dit « santé ». Il est donc intimé à se responsabiliser face à sa santé, puisque celle-ci n'est pas seulement un enjeu individuel, mais devient un enjeu social. Les nouvelles technologies mobiles de santé (mHealth) sont conçues comme des outils informatifs pratiques et abordables qui pourront l'accompagner et le guider dans cette démarche. Partant de la prémisse que les technologies ne sont pas neutres, ce mémoire met en exergue les types de représentations sous-jacents aux mHealth destinées au contrôle du poids et la façon dont ils se manifestent. Nous avons choisi une méthodologie basée sur l'analyse de discours critique multimodale (Multimodal Critical Discourse Analysis) pour exposer quelles sont les représentations inhérentes à quatre principaux objets soit, la montre Moto 360, le bracelet Charge HR de Fitbit et les applications MyFitnessPal et Fitbit. À travers cette recherche, nous montrons que les représentations de la santé sont teintées par des logiques économiques de rationalisation et d'opérationnalisation où les individus sont incités à la production et à l'action constante. Si les mHealth sont des « techniques » de soi permettant une transformation du corps personnalisé, elles sont également des « techniques » de pouvoir qui permettraient entre autres de gérer les risques au niveau individuel et à celui de la population, car ces technologies se présentent comme ayant la capacité de produire un savoir algorithmique, statistique et prédictif. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : mHealth, technique de pouvoir, savoir, algorithmes, technique de soi

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Mondoux, André
Mots-clés ou Sujets: Santé -- Informatique / Informatique mobile / Quantification de soi / Poids corporel / Obésité / Internet des objets / Analyse critique du discours / Santé -- Aspect sociologique / Technologie -- Aspect sociologique
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 31 mai 2016 18:42
Dernière modification: 31 mai 2016 18:42
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8526

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...