Les formes axiologique, fantomatique et poétique de l'errance à l’œuvre dans les films de Fernand Bélanger

Lemieux, Alexis (2016). « Les formes axiologique, fantomatique et poétique de l'errance à l’œuvre dans les films de Fernand Bélanger » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Dans le cadre de notre recherche en communication, nous nous sommes intéressés au concept d'errance dans le cinéma. Après l'avoir circonscrit, balisé, esquissé, nous avons déterminé qu'il existe bien plusieurs formes possibles d'errance. Nous avons établi que l'errance doit être réfléchie en fonction d'une dynamique synergique de ses deux racines étymologiques : la racine iterare et la racine errare. Ensuite, nous avons décliné le concept d'errance en trois thèmes (ou en trois catégories) : l'errance axiologique, l'errance fantomatique et l'errance poétique. Ces déclinaisons possibles du concept d'errance sont abordées individuellement, et en symétrie avec l'analyse filmique, dans chacun des trois chapitres constituant l'ossature principale de notre développement réflexif. Dans le premier chapitre de notre étude, nous aborderons entre autres le cadre théorique qui introduit les réflexions de Dominique Berthet sur l'errance. Nous partirons des racines errare et iterare de l'errance énoncées par Berthet pour articuler l'idée d'une dynamique qui les relie entre elles et dont les variantes caractérisent les différentes formes d'errance prenant naissance dans ce travail. Au sein des deux autres sections de notre premier chapitre, nous mettrons en valeur le patrimoine cinématographique de l'œuvre du cinéaste Fernand Bélanger. Nous montrerons que son cinéma est significatif, important et original, mais qu'il fut clairement négligé par les instances de l'industrie cinématographique. Nous donnerons également un aperçu des textes qui abordent l'errance ou les thèmes qui s'y apparentent. À travers les chapitres sur les déclinaisons de l'errance axiologique, fantomatique et poétique, nous analyserons partiellement les films Ti-Cœur (1969) et Ty-Peupe (1971) en fonction de l'errance axiologique; les films Conte bleu (1977) et De la tourbe et du Restant (1979) en rapport avec l'errance fantomatique; et finalement, Via Borduas (1968) en relation avec l'errance poétique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Fernand Bélanger, l'errance au cinéma, figures et formes, personnages, lieux.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Barrette, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Bélanger, Fernand -- Critique et interprétation / Vie errante au cinéma
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 31 mai 2016 19:34
Dernière modification: 31 mai 2016 19:34
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8538

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...