Communication pharmacien-patient et adhésion thérapeutique de patients souffrant d'hypertension artérielle

Vandesrasier, Audrey (2015). « Communication pharmacien-patient et adhésion thérapeutique de patients souffrant d'hypertension artérielle » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

La non-adhésion thérapeutique associée à un risque important d'échec thérapeutique des patients, ainsi qu'à une augmentation des coûts de santé, est une problématique considérable du système de santé qui demeure aujourd'hui encore peu étudiée. Ce phénomène est particulièrement saillant pour les maladies chroniques dites silencieuses, telles que l'hypertension artérielle où le patient ne ressent aucun symptôme, ni même aucune amélioration lorsqu'il suit son traitement. Le risque de non-adhésion au traitement est alors augmenté et le pharmacien a son rôle à jouer pour favoriser l'adhésion thérapeutique des patients. Une communication réussie en pharmacie serait donc souhaitable pour favoriser un lien de confiance, faciliter le suivi pharmaceutique et encourager le patient à adhérer à son traitement. Peu d'études ont été réalisées sur la communication pharmacien-patient. Cette recherche exploratoire sur la communication pharmacien-patient en contexte de maladie chronique tente de répondre à la question suivante : Comment les patients et les pharmaciens vivent-ils l'interaction en pharmacie communautaire et quels sont les éléments qui, selon ces acteurs, semblent favoriser ou au contraire nuire à l'établissement d'une bonne relation et à l'adhésion thérapeutique du patient? L'objectif d'une telle recherche est d'identifier des éléments qui, selon des pharmaciens et des patients, pourraient améliorer la relation pharmacien-patient, favoriser l'efficacité de la communication pharmacien-patient et améliorer l'adhésion du patient à son traitement. Notre recherche mobilise le modèle écologique de l'interaction médecin-patient de Street et s'appuie sur une approche qualitative par entretiens semi-directifs réalisés auprès de 7 patients et 6 pharmaciens. L'analyse thématique de ces entretiens met en évidence des différences entre les représentations des rôles des patients et des pharmaciens ainsi qu'entre leurs attentes respectives. Ces écarts sont source d'insatisfaction pour les pharmaciens et nuisent à l'échange. Parmi les autres difficultés rencontrées, pharmaciens et patients, soulignent le manque de confidentialité au comptoir et le manque de temps dont dispose le pharmacien pour parler au patient. Les pharmaciens expliquent à ce titre que leur surcharge de travail limite les possibilités d'échange avec les patients. Nos résultats documentent également différents éléments qui favorisent ou nuisent à l'adhésion thérapeutique, et le manque de temps d'échange constitue selon les pharmaciens, un des obstacles majeurs à l'adhésion thérapeutique. Il est donc important de travailler à réduire l'écart entre les représentations respectives du rôle de chacun des protagonistes, d'améliorer les interactions pharmacien-patient ainsi que le contexte dans lequel elles se déroulent. Les pharmaciens proposent diverses stratégies permettant de tendre vers une communication efficace en pharmacie. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : communication pharmacien-patient, adhésion thérapeutique, hypertension artérielle

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Thoër, Christine
Mots-clés ou Sujets: Communication en pharmacie / Relations pharmacien-patient / Patients -- Coopération / Hypertension artérielle -- Patients / Maladies chroniques
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 juin 2016 20:17
Dernière modification: 03 juin 2016 20:17
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8555

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...