La perception des intervenants sociaux travaillant en centre jeunesse quant aux adolescentes ayant commis des actes délinquants

Deland-Bélanger, Alexandrine (2016). « La perception des intervenants sociaux travaillant en centre jeunesse quant aux adolescentes ayant commis des actes délinquants » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Une adolescente qui commet des gestes délinquants semble non conventionnelle. Pour la plupart d'entre nous, la délinquance est plutôt associée aux adolescents masculins. Qu'en est-il de la perception des gens qui œuvrent dans le milieu des centres jeunesse avec des adolescents et des adolescentes pouvant avoir commis des comportements délinquants? Un survol des recherches portant sur le sujet, lesquelles sont malheureusement peu nombreuses, nous confirme que la délinquance exercée par une jeune fille est perçue comme étant une situation hors du commun. Cette perception peut même mener jusqu'à un traitement socio-judiciaire différencié selon le sexe, ce qui engendre qu'un moins grand nombre de jeunes filles bénéficie de services provenant de programmes spécialisés en délinquance. Par le fait même, les intervenants sociaux des centres jeunesse ne se retrouvent qu'occasionnellement en contact avec ces jeunes filles et estiment qu'il est plus ardu de travailler avec elles. Cependant, l'agir délinquant chez les filles est bien réel. Dans ce mémoire, nous avons voulu explorer auprès des principaux intéressés, les intervenants sociaux en centre jeunesse, leurs perceptions à l'égard des jeunes filles qui commettent des gestes délinquants. Nous avons ainsi rencontré sept intervenants et intervenantes de différentes régions du Québec. Les entrevues portaient sur leur propre définition de la délinquance de manière générale, sur leur conception de la délinquance des filles, sur leurs pratiques d'intervention en tant qu'homme ou femme et enfin sur l'influence de la loi (Loi sur la protection de la jeunesse ou Loi sur le système de justice pénale pour adolescents) dans leur travail. Les témoignages des intervenants rencontrés ont confirmé les données recueillies lors de notre survol des écrits. Ainsi, nos résultats ont, entre autres, démontré que les intervenants entretiennent plus d'appréhension face à une intervention avec une jeune fille qui commet des actes délinquants. Cette situation pourrait être expliquée par le manque de contacts avec ces adolescentes, mais également par un flou normatif quant aux jeunes filles qui commettent des actes délinquants. Pour être en mesure de mieux comprendre ce qui se produit, nous nous sommes appuyés entre autres sur la théorie de l'étiquette de Becker. Les construits normatifs de délinquance et de genre ne semblent pas rendre compte de la situation d'une jeune fille qui commet des gestes délinquants, déconstruisant l'étiquette de délinquance pour ces adolescentes. En addition à la théorie de l'étiquette de Becker, nous avons également eu recours au concept de socialisation conventionnelle pour comprendre le traitement différencié selon le sexe effectué par les intervenants. En effet, ces derniers nous ont confié avoir des approches d'intervention différentes avec les jeunes filles qui commettent des délits. Ils seraient, entre autres, plus protecteurs, comme le serait un bon parent, et auraient des pratiques d'intervention différentes selon leur sexe et le sexe de l'adolescent. Ainsi, notre recherche a exploré un sujet peu étudié, particulièrement sous l'angle du travail social, et a permis de soulever certaines questions quant aux perceptions des intervenants sociaux envers les jeunes filles qui commettent des gestes délinquants. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Adolescente, adolescent, délinquance, étiquette, socialisation, centre jeunesse, intervention, norme sociale, genre, sexe

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dubé, Myriam
Mots-clés ou Sujets: Délinquance juvénile / Jeunes délinquantes / Acte criminel / Travailleurs sociaux pour les jeunes -- Attitudes / Centres jeunesse / Études sur le genre
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 juin 2016 13:26
Dernière modification: 08 juin 2016 13:26
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8568

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...