Les effets articulatoires et acoustiques des formes congénitale et juvénile de la dystrophie myotonique de type 1 sur les voyelles du français

Bellavance-Courtemanche, Marie (2015). « Les effets articulatoires et acoustiques des formes congénitale et juvénile de la dystrophie myotonique de type 1 sur les voyelles du français » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Ce projet de recherche s'attarde à la production de la parole de jeunes atteintes de dystrophie myotonique de type 1 (DM1). La production de la parole requiert la participation de plusieurs muscles, qu'ils soient impliqués dans les déplacements de la langue ou encore qu'ils permettent de projeter ou d'étirer les lèvres. Or une maladie neuromusculaire comme la dystrophie myotonique de type 1 cause une faiblesse musculaire ainsi qu'une difficulté plus ou moins marquée à relâcher les muscles après une contraction. Quels effets cette condition entraîne-t-elle sur la production des phonèmes du français? L'objectif de ce projet de recherche est d'étudier les effets articulatoires et acoustiques de ce déficit sur la production de la parole. Trois jeunes, âgées respectivement de 10, 13 et 15 ans, et atteintes de la forme congénitale ou juvénile de la DM1, ainsi que trois jeunes contrôles appariées en âge, ont participé à une tâche de production de la parole lors de laquelle elles devaient prononcer des voyelles en syllabe ouverte, laquelle était intégrée à une phrase porteuse. Afin de mettre en relief les différentes stratégies articulatoires déployées par les sujets pour produire les phonèmes visés, trois conditions de parole étaient induites, soit la parole normale, la parole hyperarticulée et la parole rapide. Les productions étaient recueillies d'une part de manière acoustique à l'aide d'un microphone. D'autre part, les mouvements articulatoires étaient enregistrés en temps réel grâce à un système synchrone composé du microphone, d'un appareil à ultrasons et d'un dispositif de capture de mouvements Optotrak. Les données obtenues ont été analysées sur les plans acoustique et articulatoire. Les résultats révèlent qu'il existe bel et bien des différences, tant sur le plan acoustique qu'articulatoire, entre la parole de nos sujets atteints de la DM1 et celle de nos sujets contrôles. Une meilleure compréhension des caractéristiques de la parole DM1 pourra donner lieu à une meilleure évaluation orthophonique des jeunes atteints de la maladie, et permettra de cibler de manière plus précise les interventions. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Dystrophie myotonique de type 1, production de la parole, acoustique, articulatoire

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Ménard, Lucie
Mots-clés ou Sujets: Myotonie atrophique / Parole / Troubles de la parole / Orthophonie / Phonétique / Phonétique acoustique / Français (Langue) -- Voyelles
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 juin 2016 17:43
Dernière modification: 13 juin 2016 17:43
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8599

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...