Petty tyranny as a form of destructive leadership : results of studies based on a French-Canadian measure

Cacciatore, Gerlanda (2015). « Petty tyranny as a form of destructive leadership : results of studies based on a French-Canadian measure » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

En comparaison à la documentation abondante sur les comportements de leadership constructifs (p.ex : leadership transformationnel), les comportements de leadership destructeurs (LD) ou négatifs ont fait l'objet de peu d'études et de développements théoriques limités. Il est à noter que l'étude des comportements de LD dans les organisations québécoises a été freinée en raison de l'absence d'un instrument franco-canadien validé pour mesurer ce phénomène. Des formes destructrices de leadership, telles que la « Petite Tyrannie » et la « Supervision Abusive », ont pourtant été associées à des manifestations de détresse psychologique chez les travailleurs. Dans cette thèse, nous débutons par une recension des définitions intégratives du LD afin de dégager des caractéristiques clé du phénomène. Ensuite, notre premier objectif est de procéder à la validation d'un instrument franco-canadien mesurant le LD, soit « l'échelle de la Petite Tyrannie » (EPT; Ashforth, 1987; 1994; 1997). En utilisant un échantillon de 184 étudiants-travailleurs, deux versions de cet instrument ont été validées par le biais d'analyses factorielles confirmatoires, soit une version à 6 facteurs (appelée ci-après EPT-28) et une version plus parcimonieuse à 3 facteurs (appelée ci-après EPT-12). La version à trois facteurs EPT-12 a été créée à partir de la version plus longue à six facteurs EPT-28. Les résultats ont révélé, une fois supprimés les énoncés ayant des erreurs de mesure élevées, que la structure anticipée à six facteurs (EPT-28) s'ajuste de façon satisfaisante aux données. La validité convergente de cette version a été établie par des analyses corrélationnelles indiquant que l'EPT-28 est corrélée positivement avec une mesure de Supervision Abusive (un concept similaire au concept de Petite Tyrannie) et est corrélée négativement avec une mesure de Leadership Transformationnel. Enfin, la validité critériée concomitante a été documentée par la corroboration d'une corrélation négative entre l'EPT-28 et la détresse psychologique au travail. Conformément aux meilleures pratiques et recommandations pour la réduction d'échelles de mesure, l'échelle EPT-12 a été revalidée en utilisant un nouvel échantillon indépendant. Le deuxième échantillon utilisé pour effectuer cette validation croisée des résultats (cross-validation) est composé de 338 travailleurs provenant de divers milieux organisationnels. Attestent de la validité de la version courte de l'échelle, les résultats d'analyses factorielles confirmatoires indiquent que les indices d'ajustement aux données de l'EPT-12 (deuxième échantillon) sont meilleurs que ceux obtenus pour l'EPT-28 (premier échantillon). La validité convergente et la validité critériée concomitante ont été vérifiés pour l'EPT-12 et ont obtenus des soutiens empiriques à partir du second échantillon. Puis, le second objectif de la thèse est d'étudier comment le leadership destructeur est lié au climat de travail et à la détresse psychologiques des travailleurs. En s'appuyant sur les théories du Soutien Organisationnel Perçu (SOP) et de la Conservation des Ressources (TCR), nous formulons l'hypothèse que la relation entre la « Petite Tyrannie » et la détresse psychologique est médiée (négativement) par le climat organisationnel de soutien. L'échantillon utilisé pour vérifier cette hypothèse est constitué d'infirmiers et infirmières québécois, qui ont répondu à des questionnaires à deux temps de mesure séparés d'un intervalle de six mois. L'échantillon final est constitué de 344 participants ayant répondu aux deux temps de mesure. En recourant à une procédure de ré-échantillonnage (Preacher et Hayes, 2004), le modèle de médiation anticipé a été vérifié. Les résultats montrent que la « Petite Tyrannie » du supérieur est liée négativement à la perception d'un climat de soutien, qui elle-même est liée négativement à la détresse psychologique des employés. L'effet indirect liant la Petite Tyrannie à la détresse psychologique par l'entremise du climat de travail est significatif au plan statistique, ce qui soutient le modèle de médiation anticipé. Les implications, ainsi que les limites et pistes de recherches découlant des études composant la thèse sont discutées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : petite tyrannie, leadership destructeur, supervision abusive, analyses factorielles confirmatoires, analyses de médiation

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Morin, Denis
Mots-clés ou Sujets: Personnel -- Supervision / Leadership destructeur / Travailleurs -- Santé mentale / Détresse / Milieu de travail / Échelle de la petite tyrannie / Infirmières -- Santé mentale -- Québec (Province) -- Études de cas
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 17 juin 2016 13:56
Dernière modification: 17 juin 2016 13:56
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8616

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...