La gouvernance néolibérale et les organismes communautaires québécois : étude de la Fondation Lucie et André Chagnon

Berthiaume, Annabelle (2016). « La gouvernance néolibérale et les organismes communautaires québécois : étude de la Fondation Lucie et André Chagnon » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Malmenés par un sous-financement chronique, les organismes communautaires québécois ouvrent une porte grandissante au secteur privé pour subvenir à leurs besoins. Faisant partie de ce lot, la « nouvelle philanthropie » s'introduit dans le champ du social avec des rationalités et des modes d'action différents des pratiques historiques de l'action communautaire. L'augmentation en présence des fondations vient alors restructurer les rapports de pouvoir et renouvèle du même coup les questionnements entourant l'autonomie de l'action communautaire, originellement liés à l'État. Notre recherche part du constat d'une transition dans les formes de l'action communautaire québécoise, d'un délaissement d'une culture d'opposition politique vers une « ère » partenariale. Ce mémoire s'intéresse au rôle moteur qu'a pu jouer la nouvelle philanthropie dans cette transformation au cours des dernières années. Nous avons tenté de cerner comment les fondations parviennent à diffuser une rationalité néolibérale à travers des mécanismes de gouvernance entrepreneuriale axée sur l'efficacité et l'efficience. Fort présente au Québec, la Fondation Lucie et André Chagnon, et ses partenariats public-privé Avenir d'enfants, Québec en Forme et Réunir Réussir, ont servi d'exemple analytique pour nos observations. Nous avons donc procédé à une analyse documentaire de leurs écrits, complétée par des sources journalistiques ou provenant de groupes d'action communautaire. Nos observations permettent d'analyser comment la gouvernance ou la rationalité gestionnaire parvient, à travers la bureaucratisation et la création d'un processus abstrait de l'intervention, à introduire une conception néolibérale de la prise en charge. Cette influence se traduit tant dans la définition des problèmes sociaux que dans l'organisation minutieuse des moyens de prise en charge et des étapes de sa réalisation. En valorisant l'introduction de procédés et de techniques de gouvernance du privé, la notion de l'intérêt est dissimulée et dépolitisée derrière son apparence de neutralité. Les formes de prises en charge privilégiées, telles que les regroupements locaux de partenaires, écartent alors la question des inégalités formelles de pouvoir entre les parties, pourtant au cœur des préoccupations historiques de l'action sociale et communautaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Philanthropie, fondation privée, action communautaire, Fondation Lucie et André Chagnon (FLAC), gouvernance, néolibéralisme

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gaudreau, Louis
Mots-clés ou Sujets: Philanthropie / Fondations / Fondation Lucie et André Chagnon -- Études de cas / Organisation communautaire -- Gestion / Développement communautaire -- Associations / Néo-libéralisme / Impôt et dépenses publiques -- Réduction -- Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 juill. 2016 18:28
Dernière modification: 05 juill. 2016 18:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8662

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...