Métacognition, raisonnement logique et philosophie pour enfants

Cloutier, Anne (2016). « Métacognition, raisonnement logique et philosophie pour enfants » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Nos recherches portent sur le développement du raisonnement logique dans une perspective pédagogique et sociale. Ce mémoire consiste à montrer l'importance de la métacognition dans les possibilités d'amélioration du raisonnement logique, puis de démontrer en quoi la méthodologie des Communauté de Recherche Philosophique (CRP) utilisée en philosophie pour enfants (PPE) peut être un outil pertinent pour la mettre en pratique. Nous nous appuyons sur la théorie du constructivisme rationnel pluraliste de Moshman pour soutenir l'idée que la métacognition joue un rôle important dans le développement du raisonnement. Suite à l'étude de plusieurs théories et travaux en sciences cognitives, nous soutenons la thèse que si la rationalité humaine est limitée aux difficultés qu'elle rencontre, une vision constructiviste de son développement permet de dépasser les limites de son perfectionnement. La rationalité humaine est confrontée à des difficultés de raisonnement logique dès l'enfance et certaines persistent à l'âge adulte. Or, il est important de prendre conscience de ces limites afin de les dépasser. La métacognition consiste en une prise de conscience de nos processus de réflexion et des stratégies qu'il est possible d'utiliser afin de les faciliter. L'approche de la théorie à processus duaux offre une perspective plus encourageante en concevant le raisonnement comme issu de plus d'un processus. Ainsi, bien que notre raisonnement soit imparfait, il nous est possible de le perfectionner en inhibant les heuristiques trompeuses à l'aide d'un processus plus formel. Dans un processus d'apprentissage, l'acquisition de principes de logique et d'autres habiletés de la pensée ne seront pas suffisantes. La prudence épistémique et la compréhension de nos cheminements inférentiels sont nécessaires à la correction de nos heuristiques. Moshman suggère que la rationalité se construit à partir d'une prise de conscience métacognitive de nos propres inférences qui résulte d'interactions avec ses pairs. Les interactions sociales permettent d'augmenter nos réflexions à propos de nos raisonnements. Cette théorie conçoit donc que le raisonnement se développe à l'aide du dialogue avec autrui. Moshman ne propose cependant pas de méthode précise pour mettre en œuvre sa théorie. Nous suggérons la CRP comme méthode permettant d'opérationnaliser sa théorie. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : métacognition, développement du raisonnement logique, philosophie pour enfants, construction dialectique, processus duaux, communauté de recherche philosophique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Robert, Serge
Mots-clés ou Sujets: Raison / Enfants et philosophie / Raisonnement chez l'enfant / Métacognition chez l'enfant / Communautés de recherche philosophique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 juill. 2016 18:31
Dernière modification: 05 juill. 2016 18:31
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8663

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...