"Fais pour moi comme tu as fait pour Alara" : ancêtres et légitimité dans le discours royal nubien (7e-6e siècles av. J.-C.)

Bouchard, Jessica (2016). « "Fais pour moi comme tu as fait pour Alara" : ancêtres et légitimité dans le discours royal nubien (7e-6e siècles av. J.-C.) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Le royaume de Kouch, entité politique de Nubie antique dont l'histoire fut longtemps mêlée à celle de l'Égypte, émergea au 8e siècle av. J.-C. et conquit son grand voisin du Nord. Ainsi, les rois nubiens se trouvaient dans la position délicate de devoir légitimer leur règne sur deux royaumes distincts : l'Égypte et la Nubie. Or, la construction d'une idéologie qui puisse à la fois soutenir et renforcer la royauté kouchite tout en s'accordant aux principes inhérents à chacune des sociétés ne fut pas un processus invisible ni immuable. Il est effectivement possible de suivre son développement à travers l'analyse d'un marqueur identitaire décisif, c'est-à-dire l'utilisation des ancêtres à des fins de légitimation royale. La définition du passé évoqué et la forme de son instrumentalisation dans le discours permet de distinguer les éléments historiques qui étaient aptes à conférer au roi une mesure de légitimité. L'analyse de ces deux paramètres contribue alors à comprendre l'évolution du phénomène au cours des 7e-6e siècles et en quoi celle-ci était un produit direct des bouleversements géopolitiques. À cette fin, la période charnière entre le règne de Taharqo et Aspelta s'illustre comme un cadre de choix pour observer les mécanismes culturels à l'œuvre dans la construction de l'identité royale. En effet, ces rois durent construire leur identité et afficher leur légitimité dans des circonstances fluctuantes nécessitant une quasi constante adaptation. Au même titre que la conquête de l'Égypte marqua sans aucun doute un point tournant dans l'articulation de la légitimité, sa perte entraîna inévitablement une révision des modalités de légitimité qui reflète les changements dans la composition sociale du royaume. Ainsi, l'analyse des inscriptions des rois nubiens permit de conclure que l'emphase accru placé sur le discours de légitimation en temps de trouble et la transition d'une légitimité purement égyptienne vers une cadrant davantage avec les idéaux nubiens fut propulsée par la perte du territoire égyptien et atteignit son paroxysme dans les inscriptions d'Aspelta. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Royaume de Kouch, XXVe dynastie, Ancêtres, Légitimation, Discours royal.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Revez, Jean
Mots-clés ou Sujets: Royaume de Kouch / Rois et souverains / Discours / Idéologie / Morts -- Culte / Nubie / Égypte / XXVe dynastie / Inscriptions antiques
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 juill. 2016 19:02
Dernière modification: 05 juill. 2016 19:02
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8667

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...