Logique floue et arborescence comme outils de modélisation des catégories en tant que prototypes

Javanbakht, Taraneh (2016). « Logique floue et arborescence comme outils de modélisation des catégories en tant que prototypes » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La présente recherche porte sur la notion de fluctuation de la catégorisation. Pour l'essentiel, ce travail présente la modélisation des catégories, comme outils cognitifs, selon les paramètres de la logique floue. Au premier chapitre, j'analyserai le problème de la catégorisation dans les sciences cognitives. Ma présentation portera, dans un premier temps, sur les notions de concept et de catégorisation. Ensuite, je présenterai la théorie des prototypes de Rosch. Le deuxième chapitre est consacré à traiter des débats autour de la théorie de Rosch, des critiques et des réponses aux critiques. J'analyserai aussi les textes d'Edouard Machery. Il considère le problème du manque de clarté dans la définition des catégories, c'est ce que je soutiendrai dans ce mémoire. J'expliquerai aussi des différences entre des théories de la catégorisation et les critiques de la théorie des prototypes. Dans ce chapitre, je présenterai une nouvelle théorie de catégorisation que j'appelle « la théorie des démarqueurs ». J'expliquerai les différences entre cette théorie et les autres théories de la catégorisation. Le troisième chapitre portera sur les notions essentielles de la logique floue. C'est en quelque sorte une présentation des paramètres que j'utiliserai par la suite. Dans ce chapitre, les avantages de cette logique relativement à la logique classique seront aussi discutés. Au quatrième chapitre, je porterai mon analyse critique des théories des catégories sur la modélisation des catégories. Ainsi, mon approche sera d'abord de montrer la relation entre les catégories selon les paramètres de la logique floue et ensuite de critiquer l'approche déjà utilisée dans les textes philosophiques pour définir ces catégories. Aussi, je mettrai en valeur la dynamique que la logique floue apporte à leur représentation. De plus, je présenterai un nouveau modèle que j'appelle « le modèle de l'arbre » pour montrer comment se fait la construction des catégories et la relation entre les prototypes et entre les démarqueurs. Ensuite, j'utiliserai la logique floue dans ce modèle pour modéliser la construction des catégories. Au terme de ma recherche, je conclurai que les relations entre les catégories dans les sciences cognitives sont importantes pour la validité de leurs définitions. Donc, il est impossible de les définir sans considérer celles-ci. Il faut plutôt différencier l'approche statique de celle qui est dynamique et qui trouve sa méthode d'analyse dans la logique floue. En ce sens, cette logique est très efficace pour faire cette analyse. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Catégorie, Modélisation de catégorisation, Logique floue, Modèle de l'arbre, Sciences cognitives.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Robert, Serge
Mots-clés ou Sujets: Catégories (Philosophie) -- Modèles mathématiques / Catégorisation (Psychologie) / Logique floue / Concepts / Sciences cognitives
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 juill. 2016 13:55
Dernière modification: 06 juill. 2016 13:55
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8673

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...