Pour une sociologie du concept de wilderness : étude de la globalisation d'une représentation étasunienne de la nature

Bourgeois, Marie-Josée (2016). « Pour une sociologie du concept de wilderness : étude de la globalisation d'une représentation étasunienne de la nature » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La préservation de la nature est véhiculée dans l'ensemble du monde et la détermination d'aires protégées est l'outille plus prisé pour la protection de la nature. La présente recherche a pour but de faire l'étude de la globalisation du concept de wilderness, compris comme une représentation étasunienne de la nature, en démontrant son particularisme étasunien. La recherche sera présentée en deux parties. Il sera d'abord établi que le concept de wilderness est une représentation de la nature, ce qui sera effectué en première partie à l'aide de la théorie d'Émile Durkheim sur les représentations individuelles et les représentations collectives, le tout fait en considérant que le concept est une représentation puisqu'il est une croyance, une croyance imposée de l'extérieur à l'individu, et intériorisée par l'individu. Une fois que nous aurons démontré que le concept de wilderness est une représentation de la nature et non la nature en elle-même, il sera intéressant de voir quel est l'impact de la globalisation de ce concept dans l'ensemble du monde. Il sera démontré que cette globalisation impose une contradiction en rapport à son essence fondatrice, une déconnexion entre l'être humain et la nature, et une domination de la nature. Au final, nous comprendrons que le concept de wilderness est devenu un outil, dans une perspective impérialiste et qu'il participe à l'occidentalisation du monde, une nouvelle forme de colonialisme. En ce sens, il sera démontré que la préservation de la wilderness fait la promotion de préservation, mais que celle-ci n'est pas effectuée pour la valeur de la nature en soi, mais pour des fins économiques. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : wilderness, préservation, nature, globalisation, représentation

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Filion, Jean-François
Mots-clés ou Sujets: Naturalité (Sciences de l'environnement) -- Aspect sociologique / Nature -- Conservation / Aires protégées / Mondialisation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 juill. 2016 18:30
Dernière modification: 13 juill. 2016 18:30
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/8692

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...